Vous devez respecter le droit d'auteur
Actualité Economie

Visite du MEDEF et de Business France : Un signal très fort

Les deux délégations françaises ont été reçues hier par le chef du gouvernement, Dr Boubou Cissé

Le Premier ministre, ministre de l’Économie et des Finances, Dr Boubou Cissé, a reçu, hier à la Primature, une délégation du Mouvement des entreprises françaises (MEDEF) international et de Business France. C’était en présence de l’ambassadeur de France au Mali, Joël Meyer et du président du Conseil national du patronat malien (CNPM), Mamadou Sinsy Coulibaly.
Conduite par le président d’Orange Moyen-Orient et Afrique, Bruno Mettling, la délégation était composée des représentants d’une trentaine d’entreprises françaises de toute taille (start-up, PEM, ETI et grands groupes). Il s’agit de la 5è délégation du MEDEF à Bamako depuis 2013. L’objectif est de renforcer les relations économiques et commerciales entre le Mali et la France, d’améliorer la visibilité de l’offre française. La délégation est également porteuse d’un message pour dire que l’entreprise doit être au centre du processus de consolidation de la paix.
Bruno Mettling a expliqué que cette visite de la délégation du MEDEF est une réponse à l’invitation du chef du gouvernement, lancée lors de sa visite à Paris en septembre dernier. «Cette visite n’est pas un hasard. Il s’agit d’un signe de confiance dans le travail de reconstruction que le Mali est en train de réaliser. Malgré un climat sécuritaire et un climat des affaires perfectible, nous voulons dire à nos partenaires maliens que nous sommes bien présents et comptons poursuivre nos efforts de développement économique dans la longue durée, dans une logique de partenariat», a-t-il dit.
Bruno Mettling a félicité le Premier ministre Dr Boubou Cissé qui, dès sa prise de fonction, a souhaité placer la coopération économique entre le Mali et la France au cœur de son action. S’adressant au patronat malien, il a indiqué que la période où la France considérait qu’elle pouvait venir investir seule sans nouer de partenariat solide avec le secteur privé malien, est révolue. «Nous sommes conscients que face à la concurrence venant d’autres pays qui investissent au Mali, les entreprises françaises ne sauront valoir leur savoir-faire que si elles savent nouer avec le patronat malien, le secteur privé des partenariats de qualité, créateurs d’emplois, créateurs de formation, de richesse», a-t-il martelé, avant de réitérer la disponibilité du groupement aux côtés du Mali pour investir, développer l’économie. Car, a-t-il souligné, il n’y aura pas de paix durable sans développement économique.

De son côté Mamadou Sinsy Coulibaly dira que le CNPM se réjouit de cette visite de chefs d’entreprise français en terre malienne. «C’est le lieu pour nous, chefs d’entreprises français et maliens, de réfléchir ensemble à ce que peut être notre contribution dans le rétablissement et le développement d’une activité économique capable de générer plus de richesses au profit de tous», a-t-il déclaré.
Pour sa part, le Premier ministre a remercié le MEDEF pour avoir honoré son engagement. Il a souligné que la présence de la délégation française est fortement appréciée par le gouvernement, les plus hautes autorités du pays et le secteur privé malien. «Elle envoie un signal très fort à l’endroit de ceux qui, aujourd’hui, essayent de rendre ce pays infréquentable. Elle est également importante pour signaler au reste du monde que malgré les difficultés et les problèmes d’insécurité, le pays demeure et les affaires et les opportunités sont toujours présentes au Mali. Et nous souhaitons concrétiser un certain nombre d’opportunités avec vous», a insisté le chef du gouvernement.
Par ailleurs, Dr Boubou Cissé a assuré que le Mali est un pays qui offre beaucoup d’atouts et beaucoup d’opportunités au monde des affaires. «Malgré cette crise multi dimensionnelle, l’économie a pu montrer une certaine résilience. Les performances macroéconomiques sont reconnues au-delà des frontières maliennes par les partenaires techniques et financiers. Et ces performances économiques ont été assez stables ces six et sept dernières années avec une croissance qui est aussi entre 5 et 6% par année, un taux d’inflation qui est relativement bien maîtrisé et surtout une capacité d’endettement qui est aussi maitrisée. Elle est en deçà de 40% de notre richesse nationale», a-t-il rappelé.
Au-delà de ces performances le Premier ministre a aussi rappelé que la demande intérieure est de plus en plus forte, que ce soit en termes de consommation qu’en termes d’investissement public en particulier. Également le Mali dispose de quatre régimes d’agréments, chacun avec des avantages importants et attrayants pour un investisseur. Il rassuré les patrons français que la situation sécuritaire du pays n’empêche pas les investissements. Il évoquera les efforts qui sont en train d’être déployés par le gouvernement et ses partenaires pour pouvoir juguler cette situation et ramener la stabilité dans le pays.
Dr Boubou Cissé a indiqué qu’au delà du secteur minier, le gouvernement souhaite développer l’agro business avec la création et le développement d’un certain nombre de filières dans le secteur de l’agriculture, le secteur de l’énergie et le secteur de l’élevage. Le Premier ministre espère que cette visite débouchera sur des relations entre le secteur privé français et le secteur privé malien, d’une part et d’autre part, sur des relations entre le gouvernement malien et le secteur privé français. Et de dire que le gouvernement du Mali et le secteur privé se tiennent à la disposition du secteur privé français pour développer le Mali-France.
Pour mémoire, le MEDEF est la principale organisation des employeurs en France, avec 173.000 adhérents qui représentent 10 millions de salariés en France et à l’international, 123 représentations territoriales, 77 fédérations de tous secteurs. Il est l’interlocuteur privilégié du gouvernement français pour la définition et la mise en place de mesures sociales et économiques.

Aminata Dindi SISSOKO

Source : L’ESSOR

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *