Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Valorisation des produits locaux : les nouvelles saveurs de Sahel Industrie – MALI CANAL
Vous devez respecter le droit d'auteur
Economie

Valorisation des produits locaux : les nouvelles saveurs de Sahel Industrie

Usine de production de thé et infusions à base de produits locaux, Sahel Industrie est devenue une référence nationale qui fait la fierté du Mali. Les 3 nouvelles saveurs lancées, le 13 novembre dernier, dans le jardin du Musée national, en présence du ministre du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des Investissements, Harouna Niang, prouvent le dynamisme de la directrice générale Mme Touré Aminatou et son équipe.

Le mérite des initiateurs de Sahel Industrie avec sa tête Mme Touré Aminatou est de se focaliser sur la transformation des produits locaux dans un pays où ils sont jetés ou pourris sous le regard impuissant de la population paysanne. Une telle initiative valorise non seulement ses produits mais aussi sème un brin de l’espoir dans le cœur de nos braves paysans, jardiniers et autres. Selon sa directrice générale, Mme Touré Aminatou, Sahel industrie ne réinvente pas l’histoire. «Ce sont toutes des plantes connues depuis des siècles pour leur bienfait. Nous n’avons fait qu’innover en mettant à disposition des consommateurs des produits sains, prêts à être consommés en tout lieu et en toute période de l’année», a-t-elle expliqué.

Si l’aventure a commencé avec 6 produits – Quinquéliba, Bissap, Citronnelle, Gingembre, Thé vert et Thé à la menthe- a fait savoir Mme Touré Aminatou, Sahel Industrie a su s’adapter au besoin de sa clientèle en créant d’autres saveurs telles : le Thé à la citronnelle, le Cocktail, le Moringa et le Secret de femme. «Aujourd’hui, nous nous réjouissons de mettre sur le marché nos 3 nouvelles saveurs que sont : Bonus, Laxa plus et le tant attendu Artémisia », a annoncé la patronne de Sahel Industrie.

A l’en croire, Sahel Industrie est un modèle économique, qui crée de la richesse et de la valeur ajoutée sur les matières premières locales. Elle travaille avec plusieurs coopératives dans le cadre de l’approvisionnement en matières premières sur la base d’un partenariat gagnant/gagnant, a déclaré Mme la directrice générale. «Sahel Industrie, avec des produits locaux 100% Made in Mali, est une référence nationale : de la matière première à l’emballage, tout est produit au Mali, à part le filtre qui n’est pas fabriqué au Mali », a souligné Mme Touré Aminatou.

La jeune unité industrielle a une capacité de production de plus 50. 000 cartons. Elle fournit le marché national avec 80% de sa production destinée à l’exportation. «Ce qui rehausse l’image de l’industrie malienne à l’international pendant les foires et salons internationaux auxquels nous participons régulièrement : Salon de l’agriculture de paris, d’Abidjan, du Niger, du Burkina Faso, Sial paris ; Forum Afrique Turquie… », a-t-elle reconnu.

Mme Touré, un exemple qui doit inspirer d’autres, selon le ministre Niang

Au chapitre des difficultés, la directrice générale de Sahel Industrie a cité les crises sanitaire du Covid 19, politique et institutionnelle de l’année 2020 et leurs impacts sur la production, la commercialisation et l’exportation des produits avec la fermeture des frontières mais aussi les coûts des consommables et les facteurs de production très élevés au Mali. Malgré ce contexte difficile, SAHEL INDUSTRIE, selon sa directrice générale, a, à son actif, deux certifications à savoir Certification HACCP (IMDTEC) et Certification BIO. Selon elle, Sahel Industrie s’adapte et continue de se perfectionner tous les jours. « L’aventure Sahel Infusion ne fait que commencer ! », a-t-elle déclaré.

Pour Mme Touré, « l’Etat doit subventionner la publicité et la communication des produits locaux sur les médias nationaux afin de créer chez le consommateur le reflexe du consommer malien ». Elle s’est réjoui de l’application du décret portant orientation de la commande publique au bénéfice des produis fabriqués localement afin de solliciter le ministre d’être leur voix auprès de l’Etat du Mali pour une augmentation significative du volume de cette commande publique des produits Made In Mali.

Le ministre Harouna Niang a félicité et encouragé les initiateurs de Sahel infusion dont la vision cadre avec la politique de développement industriel du gouvernement malien. Il a invité la société à améliorer de façon continuelle la qualité des produits en mettant en place des dispositions internes. Pour le ministre en charge de l’industrie, la directrice générale de Sahel Infusion est un exemple. « Elle doit servir d’inspiration pour d’autres…Ma présence confirme le soutien du gouvernement aux femmes entrepreneures. C’est aussi un encouragement aux entrepreneurs », a-t-il lancé. Harouna Niang a rassuré que l’accompagnement de son département ne fera pas défaut.

Chiaka Doumbia/

Source Le Challenger

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *