Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Un récit de première ligne de la prévention et du contrôle de l’épidémie à Wuhan : ces actions extraordinaires qui freinent la maladie – MALI CANAL
Vous devez respecter le droit d'auteur
Société

Un récit de première ligne de la prévention et du contrôle de l’épidémie à Wuhan : ces actions extraordinaires qui freinent la maladie

Le 23 janvier, à 2 heures du matin, le 29e jour du calendrier lunaire traditionnel chinois, le quartier général de la prévention et du contrôle de l’épidémie de pneumonie à nouveau coronavirus de la ville de Wuhan a publié la circulaire n° 1 : à partir de 10h00 le 23 janvier, les opérations de transport de passagers des bus, métros, ferry et bus à longue distance de la ville sont suspendues ; les habitants de la ville ne devront pas quitter Wuhan sans raison particulière ; les aéroports et les gares menant au couloir de circulation de Wuhan sont temporairement fermés.

Ces jours-ci, Wuhan, naguère « carrefour des neuf provinces » ne connaît plus son agitation du temps ordinaire. Plus de 9 millions de personnes restent confinées dans la ville, mais si la vie quotidienne a changé, elle reste aussi parfois la même.

« Infirmière en chef, j’ai annulé mon mariage prévu le 30 janvier. Je peux rester à Wuhan pendant la Fête du Printemps. Veuillez prendre les dispositions pour m’envoyer dans une clinique en première ligne ! ». Ce soir-là, une infirmière nouvellement recrutée du Département de médecine traditionnelle chinoise de l’hôpital Tongji de l’Université des sciences et technologies de Huazhong faisant partie du département a demandé de participer à la bataille.

« Frrr… frrr… ». Le 23 janvier, sur Luogui Road, froide et déserte et alors que l’aube n’est même pas encore levée, une fine silhouette en rouge orangé agite vigoureusement son balai. Li Lanping, employée de l’assainissement, a déclaré qu’il y avait une situation d’épidémie et que les travaux d’assainissement ne pouvaient pas être arrêtés. Elle s’est levée à 4 heures du matin, balayant le sol et nettoyant les poubelles jusqu’à 8h. « Soyez propre, et personne ne sera malade ! », a-t-elle ajouté.

Le 24 janvier, la veille du nouvel an, Liu Wuqiao, un policier de la circulation en service, est resté à son poste. La gare de Wuchang où il travaille est la « porte sud » de Wuhan et l’un des plus grands centres de distribution de passagers du centre de la Chine. Ce jour là, la gare et les routes vides l’ont mis un peu mal à l’aise. « Mais la réduction du flux de personnes en ce moment est la plus grande contribution à Wuhan. Qu’il y ait ou non quelqu’un, nous devons rester à nos postes ». Il a également déclaré que ses collègues et lui mesureront en temps opportun la température des piétons passant par le poste, fermes à leur poste et faisant leur part dans la lutte contre le virus.

À 10 heures du matin ce 24 janvier, bien que la rue soit froide et déserte, il y avait encore de nombreux habitants qui venaient faire des achats au supermarché Hema Xiansheng de Zhangzhidong Road, dans le district de Wuchang. Qiu Jun, qui habite à proximité, choisit des fruits et légumes devant les étagères. « Aujourd’hui à la maison, c’est le réveillon du Nouvel An, je viens ici acheter quelques légumes », a déclaré Qiu Jun, notant que les prix ne sont pas très différents par rapport à d’habitude, et que les produits sont riches tant en variété qu’en abondance.

« L’approvisionnement actuel de Wuhan est la première priorité, et nous nous engageons pleinement à assurer un approvisionnement stable en légumes, viande, œufs, lait et autres produits de base. Tous les magasins fournissent gratuitement aux clients des masques jetables et des désinfectants pour les mains », a indiqué un responsable du supermarché Hema Xiansheng. Après avoir garanti la publicité et l’orientation sous divers aspects, l’approvisionnement en biens est revenu à la normale.

Le 24 janvier, un train à grande vitesse « Toujours de l’avant » est entré dans Wuhan. Ceux qui vont « Toujours de l’avant » à bord de ce train à grande vitesse, c’est le premier groupe de médecins de Shanghai venant apporter leur aide à Wuhan. Le premier groupe d’équipes médicales de Shanghai recruté comprenait 135 membres du personnel médical. A ce jour, 68 équipes médicales et plus de 8 310 membres des services médicaux de 29 provinces, régions et municipalités et de l’armée sont arrivés dans le Hubei. De partout, des experts et d’excellentes équipes d’infirmières des départements de médecine respiratoire, infectieuse et intensive sont sélectionnés par toutes les parties prenantes.

Depuis le 26 janvier minuit, à l’exception des véhicules de transport autorisés, des véhicules de transport gratuits et des véhicules officiels, une interdiction des véhicules à moteur a été mise en œuvre dans la zone urbaine centrale de Wuhan.

Afin de résoudre le problème des inconvénients pour les citoyens de se déplacer de chez eux, la ville de Wuhan a sollicité de toute urgence 6 000 taxis et les a affectés à la zone urbaine centrale, avec 3-5 taxis pour chaque communauté, qui ont été uniformément expédiés et utilisés par les comités de quartier de la communauté, et ont commencé à circuler pour les résidents de la région depuis le 25 janvier midi, offrant des services gratuits. Ces véhicules fourniront principalement au personnel médical des services de navettage et de vie quotidienne, transporteront les patients atteints de fièvre vers les hôpitaux et assureront des services de livraison à domicile tels que la livraison de repas, la livraison de nourriture et la livraison de médicaments aux résidents dont la vie est perturbée.

En réponse à l’épidémie de pneumonie due à l’infection à nouveau coronavirus, la prévention et le contrôle communautaires constituent la première ligne de défense. La communauté de Duowen dans le district de Jianghan est une ancienne communauté qui compte une forte population flottante. Depuis le 28 janvier, Tian Lin, un cadre communautaire, a appelé de maison en maison sur la base du registre communautaire. Après les appels téléphoniques, il a contrôlé les ménages, collecté des informations telles que le fait de savoir si des résidents sont allés à l’hôpital après avoir ressenti de la fièvre, où ils sont allés, et le rapport de test de l’hôpital, faisant des signalements en temps opportun. Pour faire face aux urgences, les cadres communautaires sont en service 24 heures sur 24, répondant à tout moment aux appels ainsi qu’aux urgences.

Le 29 janvier, Luo Juan qui vivait avec son enfant dans la communauté de Jiqing, dans le district de Jiang’an, a fait part de sa tristesse après avoir été isolé à cause de la fièvre : que faire pour son enfant Luo Xiaoxiao, seul à la maison et laissé sans surveillance ? Le comité de quartier communautaire a appris cette situation lors de l’enquête sur les patients atteints de fièvre et a immédiatement inclus Luo Xiaoxiao dans sa liste de soins, mobilisant deux membres de son réseau pour qu’ils livrent les repas à tour de rôle. En tenant compte des besoins de l’enfant, du lait et des collations sont également ajoutés dans ses boîtes-repas. Ouvrant les portes et les fenêtres pour ventiler, plaçant la nourriture sur la table, le membre du réseau a de nouveau sorti son thermomètre et a pris la température du petit Luo, 7 ans, si la température normale, soulagé et rassuré.

Au cours des derniers jours, Hu Mingrong, secrétaire du comité du Parti de la communauté de Jiangxinyuan dans le district de Hanyang, et des travailleurs communautaires, ont quotidiennement vérifié et organisé des visites aux patients atteints de fièvre, livré des repas aux personnes âgées seules, aux patients suspects d’infection, aux enfants sans surveillance et aux personnes handicapées, leur apportant nourriture et médicaments. Pour les résidents qui doivent être envoyés dans des cliniques de traitement de la fièvre et des hôpitaux désignés pour y subir un examen et un traitement approfondis, Hu Mingrong les aide à prendre rendez-vous à temps et est responsable de l’assistance au transport.

Hu Mingrong a déclaré : « Nous devons rester fermement à nos postes et être les gardiens des résidents. Les 1 287 communautés de Wuhan ont toutes fait comme ça, et ainsi la victoire contre l’épidémie sera plus rapide ».

Le 31 janvier 2020, septième jour du premier mois du calendrier lunaire, de nombreux habitants se sont rendus au supermarché pour acheter de la nourriture. Afin d’empêcher la propagation de la pneumonie à nouveau coronavirus, le personnel d’un supermarché de Hankou effectue des tests de température sur des clients venus acheter des produits alimentaires.

Dans la soirée du 31 janvier 2020, sur les façades des bâtiments des deux fleuves et quatre rives de Wuhan, s’affichent des slogans comme « Courage, Wuhan ! » et « Debout, Jianghan ! » et bien d’autres encore, pour aider Wuhan à surmonter l’épidémie de pneumonie due à l’infection à nouveau coronavirus.

Un comptoir spécial pour les articles de prévention et de contrôle de l’épidémie communautaires a été mis en place dans la communauté de Badali, dans le district de Jianghan, à Wuhan. Lorsque les résidents de la communauté ont besoin d’articles de prévention et de contrôle de l’épidémie, ils peuvent immédiatement envoyer quelqu’un pour distribuer les fournitures nécessaires, qui soulagent les inquiétudes des résidents.

Source : Rapport d’ensemble du Quotidien du Peuple

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *