Vous devez respecter le droit d'auteur
Environnement

Trop de morts les acteurs s’engagent sur RN27

La route tue. Et dans la région de Koulikoro, les chiffres sont choquants. En 2019, les accidents de la circulation ont fait, dans la région, 193 morts et 3170 blessés. En effet, sur la RN27, le tronçon reliant Bamako à Koulikoro, long de 60 km, on a enregistré au cours de la même période 828 accidents qui ont causé la mort de 17 personnes et fait 811 blessés dont 162 femmes.
Ces chiffrent émanent du rapport annuel de la Direction régionale de la protection civile. Cette autorité est fortement fréquentée par les camions bennes transportant du sable. Malheureusement, il se trouve que ces camions sont à la source de nombreux cas d’accidents, en raison du non-respect du code de la route et de plusieurs défaillances techniques qui surviennent faute de remplir pleinement les conditions de la visite technique. Les causes de ces accidents sont multiples. Il est fréquent de voir les usagers circuler en sens interdits sur cette route. En plus des excès de vitesse, le sable versé par les camions bennes provoque des glissements inattendus aussi bien chez les véhicules que pour les motocyclistes. Sur les abords, les occupations anarchiques du trottoir par les commerçants obligent les piétons à descendre sur le goudron. Toute chose qui crée une situation de confusion. Si rien n’est fait, cette situation va constituer un danger pour les élèves des écoles situées aux bords de l’autoroute. C’est pourquoi les autorités municipales et les syndicats des transporteurs ont décidé de se donner la main pour réduire les accidents et sauver ainsi des vies humaines. C’est ainsi que le maire de Gabacoro Droit a entrepris des démarches auprès de sa population pour sensibiliser les chauffeurs, afin de diminuer la quantité de sable qui se verse sur le goudron. Il s’agit aussi de sensibiliser les commerçants à libérer les trottoirs pour piéton et à former les gens au secourisme, quand on sait que souvent les pompiers accusent du retard, indépendamment de leur volonté. De son coté, Oumar Koné, responsable des syndicats des transporteurs, a indiqué que des mesures de surveillance et de sensibilisation sont prises à l’endroit des chauffeurs.

Jean Goïta

Source : la lettre du Peuple

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *