Vous devez respecter le droit d'auteur
Sécurité

Tombouctou : le départ de la force Barkhane après 5 mois au Mali

Un détachement de la légion de la force Barkhane sise à Tombouctou va faire son retour au bercail (France) après 5 mois sur le territoire malien. Leur mission consistait à aider les FAMa au maintien de la paix et de la stabilité au Mali. Le commandant Pavillard était à la tête de ces officiers, sous-officiers et militaires du rang. À cette occasion une cérémonie d’adieu a été organisée en leurs honneurs par le commandant de la région militaire. C’était ce dimanche 19 juillet 2020. L’opération MALIKO était représentée par le chef de centre des opérations, le commandant Issa Djibril Ouattara. Le commandant Ouattara a remercié la force barkhane pour son soutien. Afin de consolider la coopération qui existe entre les deux pays. La cérémonie a été clôturée par des échanges de cadeaux entre les deux camps.

Région de Tombouctou : moins de cas positifs de la covid-19

Du 11 au 16 juillet 2020, la ville de Tombouctou n’a enregistré que 2 cas de la Covid-19. Durant cette semaine, le directeur régional de la santé nous a fait savoir que les 7 prélèvements envoyés par le cercle de Niafunké ont été testés négatifs. Toute fois il invite les populations à plus de vigilance.

Yorosso : les maires et secrétaires généraux des mairies formés

Trois (3) jours de formation à l’honneur d’une vingtaine de maires et secrétaires généraux des mairies viennent de se boucler dans le cercle de Yorosso. Elle a été organisée par l’Agence Nationale d’investissement des Collectivités territoriales (ANICT). Elle était basée sur le concept de police judiciaire et administrative. Le but de cette formation était de renforcer les capacités des participants pour prévenir et gérer les infractions dans le cercle, nous ont déclaré les organisateurs. Elle a pris fin le vendredi 17 juillet 2020.

Nioro : des femmes outillées sur la transformation des fruits

Les femmes de la ville de Nioro du sahel ont reçu une formation ce dimanche 19 juillet 2020. Organisée par le programme de renforcement de la résilience et de la lutte contre l’insécurité alimentaire au sahel (P2RS), elle avait pour objet d’apprendre à ces femmes la transformation des fruits à d’autres aliments nutritionnels. Des fruits comme le rônier, le moringa, le baobab, de la balanite egyptiaca en jus, sirop,bonbon et autres. Selon nos sources, plus de 13 groupements féminins ont reçu des équipements à la fin de cette session.

Ansongo : 2 millions FCFA offerts  par le gouvernement malien aux jeunes

Afin d’aider les jeunes d’Ansongo dans la création d’entreprises, le gouvernement malien leur a fait un don estimé à 2 millions de francs CFA. En plus des équipements, ces jeunes ont aussi reçu un (1) mois de formations qui était basé entre autres sur la teinture, la coupe-couture, mécanique et menuiserie. Ce geste a pour but d’intégrer les jeunes dans l’entrepreneuriat, aux dires du présidentlocal des jeunes.

Sécurité au sahel : Pascal Facon échange avec Maman Sidikou

Une délégation conduite par le général Pascal FACON, Commandant en chef sortant de la Force Barkhane a été reçue le samedi 18 juillet 2020 par le secrétaire exécutif du G5 Sahel, Maman SIDIKOU. Cette délégation était accompagnée par Robert MOULIÉ, Ambassadeur de la République française en Mauritanie. Au cœur des échanges, la nécessité d’une mise en œuvre « accélérée des décisions issues des récents Sommets du G5 Sahel élargis (en janvier à Pau et en juin ici à Nouakchott) ». En plus de ce point, le commandant de la Force Barkhane et le secrétaire exécutif du G5 Sahel ont également évoqué la nécessité de répondre aux attentes locales en termes de développement et de protection des populations de cette zone du sahel. Des populations qui sont victimes d’attaques provenant de plusieurs auteurs.

En plus de tous ces aspects, cette rencontre a été un cadre idéal pour la force française et le G5 Sahel de demander le développement de bonnes pratiques sur le terrain, notamment en termes de protection du droit international humanitaire (DIH). Une amélioration qui va également en faveur des populations victimes d’attaques.

Industries extractives et production d’énergie : malgré le coronavirus, le Sénégal enregistre des progrès

Le Sénégal a connu cette année une baisse de l’activité industrielle au mois de mai 2020. La production industrielle a chuté de 10,9 %, selon l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD) du Sénégal. Aux dires de la même source, cette situation « est imputable aux contreperformances notées dans les industries chimiques, mécaniques, du papier et du carton, alimentaires ainsi que dans les industries des matériaux de construction ».

Toutefois, l’ANSD indique que dans les domaines des industries extractives et de la production d’énergie des progrès ont été observés.

En référence à mai 2019, l’activité de production industrielle a diminué de 3,7 %, indique la même source qui indique que la production totale au cours des cinq premiers mois de 2020 s’est relevée de 2,4 % comparée à celle de la période correspondante de l’année précédente.

Notons que cette publication mensuelle de l’ANSD traduit l’évolution de l’activité industrielle à travers l’Indice Harmonisé de la Production industrielle (IHPI).

Hivernage au Mali : plus de 110 000 personnes exposées à des inondations selon Ocha Mali

« L’hivernage rime avec des inondations dans plusieurs régions », indique le Bureau des Nations Unies pour la Coordination des Affaires humanitaires (OCHA) au Mali dans un communiqué ce lundi 20 juillet 2020. L’organisation onusienne poursuit en précisant qu’« à Douentza, Mopti, plus de 2200 personnes sont déjà sinistrées dans un contexte d’insécurité, aggravant les besoins humanitaires ». Selon cette organisation humanitaire, « cette année, plus de 110 000 personnes sont à risque d’inondations dans le pays ».

Source : le Pays

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *