Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Tension au service des Douanes : le DG Doucara sur le départ – MALI CANAL
Vous devez respecter le droit d'auteur
Actualité Economie

Tension au service des Douanes : le DG Doucara sur le départ

En cette fin de l’année 2020, rien ne va plus chez les gabelous. En plus d’un gap financier qui risque d’impacter sérieusement les recettes annuelles douanières, certaines difficultés et non les moindres ne cessent de troubler le sommeil de l’actuel Directeur Général, Mohamed Doucara.

En plus de l’intransigeance de la section syndicale dirigée d’une main de fer par Yacouba Katilé, c’est le comportement de certains cadres douaniers qui troublent serieusement le sommeil de Doucara.

A l’analyse, on peut affirmer sans risque de se tromper que les jours sont comptés pour Doucara à la tête de ce service financier pourvoyeur de fonds pour le trésor public.

Aujourd’hui donc, on peut affirmer que le départ de l’actuel DG des douanes n’est qu’une question de jours. Des signes évidents sont là pour l’attester. Il s’agit entres autres de la capitulation de Doucara devant les hautes autorités.

Il nous revient de source sûre que le Directeur Général des Douanes a été proprement lâché tant par ses proches collaborateurs, le tout nouveau ministre de l’économie et des Finances que par les responsables de la junte

Les mêmes sources nous indiquent qu’après la visite du CNSP à la Douane où des communiqués ont été pondus pour rassurer Doucara, il a été découvert qu’une pire manipulation des chiffres de la part de Doucara aurait été donnée aux hommes forts du pays.

Doucara n’a du respect que pour son mentor, un ancien DG des douanes proche d’IBK qui l’a propulsé Gabelou en chef alors qu’il n’avait ni les compétences et ni la crampe pour diriger et sans respect de carrière à la douane.  Fin boxeur quand il était chef de bureau à Kati où il a eu à se démêler avec un autre chef et bonjour la boxe dans son bureau.

Propulsé directeur régional de Sikasso, il a fallu un soutien de taille , un ancien cfef des gabelous très proches d’IBK qui le poussa à ce poste.

Il fut un moment où le syndicat des douanes voulait en découdre avec lui à travers un  dépôt d’un préavis de grève par le syndicat des Douanes, il a fallu  en son temps que le premier ministre Boubou Cissé tape du poing sur la table en menaçant Doucara de le relever de sa fonction si jamais il ne trouve pas une solution aux exigences de Yacouba Katilé et de ses hommes.

C’est donc sous cette menace que l’actuel patron des gabelous a capitulé sur toute la ligne.

De quoi s’agissait-il ?

Du fameux dossier de renouvellement du Programme de Vérification des Importations (PVI), un dossier qui pèse quarante cinq milliards FCFA ((45 000 000 000 FCFA). Ce dossier, il faut le rappeler est géré de main de maître par le conseil national du patronat malien présidé aujourd’hui par un certain mamadou Sinsy Coulibaly.

Celui-là même qui a promis de dénoncer les cadres corrompus de la République et qui a affirmé détenir en la matière une liste contenant les deux cent personnes impliquées dans le scandale financier. Mais curieusement, depuis lors la montagne a accouché d’une souris.

C’est ce dossier qui constitue la pomme de discorde entre le syndicat des douanes et celui du commerce et le ministère de l’Economie et des Finances.

La gestion de ce dossier a posé d’énormes problèmes au sein des services des Douanes.

En effet, au moment où le Directeur Général Doucara avait opté pour le renouvellement du Programme de Vérification en l’Etat, le syndicat des Douanes voulait que le Mali se conforme aux autres pays de la sous –région en renforçant les capacités du personnel douanier pour les besoins de la cause.

Au lieu de suivre les propositions, le Directeur Général des Douanes en homme léger a opté pour une autre solution transitoire c’est-à-dire la mise en place d’un Comité d’Expertise Technique. Ledit Comité était censé regroupé tous les anciens Directeurs des Douanes, certains syndicalistes douaniers, du ministère du commerce entre autres. Cette proposition a été rejetée par l’UNTM.

Tout ce  qui démontre que l’autorité de Doucara est fortement contestée par les agents

Si on ajoute à ces éléments certaines de ses décisions inopportunes sur le mouvement de son personnel, on comprend aisément pourquoi son temps est désormais compté à la tête du service des douaniers.

Les loups sortent du bois

Certains cadres très proches de l’actuel DG Doucara ne font plus mystère de leurs ambitions. Toutes les campagnes médiatiques en cours sont orientées par ces derniers.

Sans violer aucune déontologie en la matière, on peut  sans risque se tromper que Doucara n’a du respect pour personne à la Direction Générale des Douanes. Même pour les cadres de la DGD, il faut faire le rang pour le voir .

Au point que  ces cadres n’ont aucune considération pour leur patron parce que ne reconnaissant son bagage intellectuel en la matière.

Le jeu trouble des gars du Ministère

Convaincu que le Directeur Général Doucara ne peut pas obtenir les résultats escomptés avant le mois de Décembre, des réflexions sont en cours pour chercher son remplaçant.

Même au sein des gros importateurs de la place, les regards sont tournés vers d’autres personnes. Des coups bas propres aux services des Douanes et du coup son départ est imminent.

Nous reviendrons dans nos prochaines éditions sur des faux chiffres déclarés comme acquits chaque mois à la douane par  Doucara.

Yattara Ibrahim   

Source : L’Informateur

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *