Vous devez respecter le droit d'auteur
Actualité Politique

Soutien aux institutions de la République du Mali : les raisons du report du meeting de la Convergence des forces républicaines

Après la tenue de son assemblée générale, le 25 juin 2020, au Palais des sports de Bamako, la Convergence des Forces Républicaines (CFR) projetait un grand rassemblement sur le boulevard de l’indépendance de Bamako, le samedi 27 juin 2020, pour soutenir les institutions de la République du Mali. Mais, suite à la demande des notabilités de Bamako, de la MINUSMA (Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilité du Mali) et de l’Union Africaine de surseoir au grand rassemblement de soutien aux institutions de la République, la CFR a décidé en toute responsabilité d’accéder à cette demande. L’information a été donnée, le vendredi 26 juin 2020, au cours d’un point de presse animé par le coordinateur de la CFR, Cheick Oumar Gadjiko, en présence des autres responsables de la CFR.

 «Nous, membres de la Convergence des Forces Républicaines, CFR et alliés suite à la demande des notabilités de la MINUSMA et de L’Union Africaine de surseoir au grand rassemblement de soutien aux Institutions de la République prévu samedi 27 juin 2020 à Bamako, avons décidé en toute responsabilité d’accéder à cette demande. En conséquence, nous présentons nos excuses à nos nombreux militants, sympathisants et à tous nos compatriotes mobilisés tant au Mali qu’à l’extérieur pour la cause. Nous demeurons vigilants et mobilisés au service de la République, pour la défense de nos Institutions », c’est en substance ce qu’a déclaré le conférencier, Cheick Oumar Gadjiko, coordinateur de la CFR au cours du point de presse tenu le vendredi 26 juin 2020.

Créée pour défendre les institutions républicaines, la paix et la stabilité et favoriser le dialogue entre Maliens, la Convergence des Forces Républicaines (CFR) a eu une série de rencontres importantes le vendredi 26 Juin 2020. « Une délégation de la CFR conduite par le Ministre Amadou Koïta et comprenant Lazare Tembely, Secrétaire général de la jeunesse d’Ensemble pour le Mali (EPM) et Fatoumata Sacko, Coordinatrice adjointe de la CFR, a rencontré le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies et chef de la MINUSMA, Mahamat Saleh Annadif. Les échanges ont notamment porté sur les objectifs poursuivis par la CFR et la grande manifestation populaire annoncée pour se tenir à Bamako, Boulevard de l’Indépendance, le samedi 27 juin 2020 à partir de 14 heures. Le Représentant spécial du secrétaire général des Nations Unions au Mali a demandé à la délégation de la CFR de repousser la manifestation afin de laisser se dérouler sereinement le dialogue ouvert entre les acteurs de la scène socio-politique », révèle le communiqué de presse de la CFR rendu public le 26 juin 2020.

Selon le même communiqué, la Délégation de la CFR a ensuite rencontré le Haut Représentant de l’Union Africaine pour le Mali et le Sahel et chef de la Mission de l’Union Africaine pour le Mali et le Sahel (MISAHEL), Pierre Buyoya qui lui aussi a demandé un report de la grande manifestation de la CFR afin de favoriser une solution négociée à la crise actuelle.

Aux dires du communiqué de presse de la CFR, une délégation du Réseau des femmes parlementaires conduite par sa Présidente, Mme Haidara Aïchata Cissé dite Chato, par ailleurs membre de la CFR, a également été reçue par le président du Haut Conseil Islamique du Mali (HCIM), Chérif Ousmane Madani Haïdara, qui a lui aussi demandé de surseoir au grand rassemblement patriotique de la CFR prévu pour le samedi 27 juin 2020. Prenant acte de ces demandes, et dans la droite ligne des objectifs qui ont présidé à sa création, la CFR a décidé de repousser d’une semaine la grande manifestation populaire de soutien aux Institutions républicaines afin de donner une chance aux initiatives et aux dialogues initiés. La CFR demande à tous les patriotes et ardents défenseurs de la démocratie et de la République au Mali de rester debout sur les remparts.

A signaler que lors de l’assemblée générale de la CFR tenue, le jeudi 26 juin 2020 au Palais des Sport de Bamako, la coordinatrice adjointe de la CFR, Mme Fatoumata Sacko dite Djinè indiquait que nul n’a le droit de menacer les Institutions que le Peuple s’est souverainement attribuées. Avant d’ajouter que la CFR rejette toute forme de violence d’où qu’elle vienne. Enfin, elle dira que la CFR rejette toute forme de forfaiture, de dépit personnel comme politique.

Aguibou Sogodogo

Source : Le républicain 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *