Vous devez respecter le droit d'auteur
Politique

Souleymane Satigui Sidibé : “sauvons le Mali en sanctionnant ceux qui l’ont plongé dans l’abîme”

En procédant au lancement de sa campagne, hier, à Kalabancoro au compte des législatives de mars 2020, les candidats de l’alliance CODEM, ADP-Maliba, UDD, Yelema et URP  ont  dénoncé le bilan du mouvement démocratique et appelé les militants à élire des jeunes et les femmes à l’hémicycle.

L’ambiance musicale,  les klaxons des motos  avec un décor qui répond  à tous les critères d’une campagne électorale. Tel est le constat qu’on pouvait faire dans l’espace public de Kalabancoro plateau sis dans la circonscription électorale de Kati, qui  était noire de monde mobilisé pour le lancement de la campagne de l’alliance CODEM, ADP-Maliba, UDD, Yelema et URP. Ils étaient des centaines de militants à faire le déplacement pour venir écouter le message des sept candidats de l’alliance électorale.

Sur place, les candidats Arouna Diallo, Mme Coulibaly Lala Sadiki, Souleymane Satigui Sidibé, Salimata Wattara, Lassana Koné, Oumar Guindo et Mme Bamba Katidiatou Sidibé ont effectué un bain de foule.  Tour à tour sur pupitre, les candidats  ont livré leur message relatif au rôle du député, le projet de société de l’alliance électorale et la dénonciation du bilan laissé par leurs prédécesseurs.  « Je m’engage, une fois élu, à verser tout mon salaire de député pour soutenir les projets de l’éducation, l’accès à l’eau potable », promet Lassana Koné, un malien résidant aux Etats Unis. Un autre  candidat de poursuivre qu’il s’emploierait à contrôler l’action du gouvernement, à faire des propositions de lois en faveur du peuple. «  Renoncez à vendre vos valeurs et votre dignité à 2000FCFA. Refusez  les pourboires et votez pour notre liste qui prône le changement », demande la candidate Salimata Wattara.

L’ancien président du CNJ, candidat aux législatives, Souleymane Satigui Sidibé, est paru plus radical contre  l’alliance des trois partis issus du mouvement démocratique. « Soit, nous acceptons le changement en votant pour les jeunes et les femmes. Soit, nous acceptons que la vieille génération qui a mis le pays dans le gouffre continue de légiférer », lance ce leader de jeunes, qui semble convaincu que le redressement du pays revient à la jeunesse. Il a ensuite dénoncé le bilan du mouvement démocratique qu’il accuse de prendre le pays en otage. « Mobilisez-vous pour voter en faveur de notre alliance qui incarne le changement. Ces partis qui ont refusé de s’entendre pour aller au dialogue national inclusif se réunissent aujourd’hui pour la conquête de l’Assemblée nationale », déplore-t-il. Ajoutant qu’ils ont le devoir de sauver le Mali en sanctionnant ceux qui l’ont plongé dans l’abîme.

Siaka DIAMOUTENE

Source : Maliweb.net     

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *