Vous devez respecter le droit d'auteur
Politique

Sommet de Pau : mécanisme pour la lutte contre le terrorisme dans le sahel

Les chefs d’État du G5 Sahel et leur homologue français, se sont réunis ce lundi, 13 janvier 2020 dans l’après-midi, à Pau dans le sud-ouest de la France pour fixer des modalités précises de la lutte contre le terrorisme et de mettre en place un nouveau mécanisme pour combattre l’ennemi en commun.

Les différents chefs du G5 Sahel et celui de la France ont élaboré une feuille de route sécuritaire à même d’inverser le rapport de force sur le terrain. Ils redéfiniront ensuite les objectifs militaires, politiques et le développement de la lutte commune contre le terrorisme, notamment dans la zone dite des trois frontières, là où se rejoignent les limites administratives du Niger, du Mali, et du Burkina Faso. Il s’agit d’adapter les stratégies aux méthodes de l’ennemi qui continue de faire des nombreuses victimes, aussi bien, au sein des populations civiles que des forces armées, de défense et de sécurité des pays concernés.
Le secteur de la pêche inquiet dans la région de Mopti

Exportant près de 100 tonnes de poissons par jour dans les années 1960, les pêcheurs ont dû mal à vivre, aujourd’hui de cette activité, selon le représentant des pécheurs de la région de Mopti.

Ces professionnels du secteur estiment qu’au-delà des conséquences du dérèglement climatique et la non-valorisation du secteur par les autorités maliennes, les activités humaines ont également une conséquence néfaste sur l’activité, notamment la pêche à la moustiquaire qui inquiète sérieusement.
Ségou : Le Chef d’état-major de l’Armée de Terre à Timissa

Le Chef d’état-major de l’Armée de Terre, le général de brigade Kèba Sangaré s’est rendu au poste de Timissa le samedi 11 janvier 2020. Cette étape boucle une série de visites effectuées dans la région de Ségou.

Du 31 décembre 2019 au 4 janvier 2020, il était aux postes de Diabaly, Alatona, Goma Coura, Macina, Niono, Sokolo et Molodo, accompagné par le commandant du secteur 5, le Colonel Didié Dembélé et plusieurs autres chefs militaires.

L’objectif était de venir s’imprégner des conditions de vie et de travail des hommes afin de leur donner des conseils adéquats pour la réussite de leur mission.

Le Chef d’état-major de l’Armée de Terre a rencontré les populations. Leur entretien a porté sur l’union sacrée entre populations et les militaires. Enfin le général Kèba Sangaré s’est entretenu avec la troupe qui a évoqué présenté ses doléances. Il leur a rappelé que le concours d’une bonne collaboration de la population est nécessaire pour la réussite de leur mission.

Source : Forces armées maliennes

Source : LE PAYS

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *