Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Seules les réformes nous sauverons et surtout pas les flagorneries… – MALI CANAL
Editos / Contributions

Seules les réformes nous sauverons et surtout pas les flagorneries…

Nous connaissons tous forcement quelqu’un qui est dans une sphère de décision, le Mali reste un pays où les liens sont forts. C’est notre principale force et notre extraordinaire chance, alors profitons en.
“Kogo sûrûn kagni mâ ni siguinôkôn tchè ka tèmè kuma sûrûn kan”
Il parait que le rôle actuel des conseillers se limite à flatter le chef, à lui rappeler qu’il est le meilleur, c’est peut-être bien pour lui, mais très mauvais pour le pays.
Aux parents haut placés ayons le courage de les inviter à reformer courageusement le pays, en pensant aux milliers d’enfants de pauvres qui sont condamnés par avance.
Exemple, une petite Bintou, née en 2002, dans une famille pauvre et en démocratie, a 17 ans cette année.
Bintou aurait pu être un chercheuse de talent, une cientifique de renommée internationale, un artiste planétaire, une formidable femme de lettre où encore une avocate de haut niveau…
Malheureusement, de 2002 à ce jour, Bintou n’aura pas eu la chance d’accéder à une école publique de qualité, à avoir une santé efficace, une protection certaine, à 17 ans, elle n’a pu bénéficier d’aucun bénéfice de la démocratie. Avec le décès de son père faute soins, la précarité à gagné du terrain dans sa famille. Bintou accompagne désormais sa mère au marché qui tient un tout petit commerce.
Ce cas concerne Bintou de Bamako, celles des autres régions auraient sans doute connu un destin encore plus tragique.
Au Mali, il y a en effet des millions de Bintou, qui d’années en années perdent tout espoir en la vie.
Leur fragilisation par la précarité les expose aux pires dangers. Le pays perd ses talents et sans se rendre compte, ne se développe pas. Le véritable développement reste celui porté par la ressource humaine et non les ressources naturelles.
Nos maux sont en nous, chassons les !
BST

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez respecter le droit d'auteur