Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Série de braquages à main armée à Bamako : quand les malfrats ciblent les boutiques multi-services et cyber-café – MALI CANAL
Actualité Société

Série de braquages à main armée à Bamako : quand les malfrats ciblent les boutiques multi-services et cyber-café

En l’espace de deux semaines, plusieurs quartiers du district de Bamako ont fait l’objet de braquages par les bandits armés. Et les victimes ont été dépossédées de leurs biens par les bandits. Le phénomène inquiète la population qui interpelle les forces de sécurité. La situation étonne d’autant que la ville des trois caïmans compte actuellement 17 commissariats de Police sans compter les Brigades de Gendarmerie.

Dans la nuit du mardi 28 janvier, les bandits armés ont attaqué une boutique de multi-services (Orange Money, Wari, Western Union, etc.) non loin de l’axe principal bitumé, à environ 400 mètres du commissariat de police du 9e arrondissement, vers 21 heures. Sur place, ils ont emporté la moto Djakarta d’une jeune fille et des sommes d’argent.

Cette attaque a été précédée d’autres qui ont eu lieu en commune VI, précisément dans la nuit du samedi 25 janvier dernier, à Sirakoro-Méguétana (de Bamako) dit trois secteurs de la Cité des 1008 logements sociaux de Yirimadio.

Selon les victimes de ces attaques, c’est aux environs de 19 heures que les bandits se sont attaqués à un commerçant, près de la Cité BMS, entre SirakoroMéguétana et la Cité des 1008 logements sociaux de Yirimadio. Quelques minutes après, à 300 mètres vers le marché des 1.008 logements, deux malfrats ont commis également un vol chez Traoré Hama Garba, un gérant de cyber-café et distributeur agréé d’OrangeMoney et de Canal+.

Ce dernier a été dépossédé d’une importante somme d’argent et de biens matériels. Avant de prendre la fuite, les voyous à moto ont cassé les caméras de surveillance de l’agence. Comme si cela ne suffisait pas, les braqueurs ont opéré dans un cyber-café en face du super marché « Mon Panier », dont le gérant est communément appelé « le Grand » à qui ils ont soustrait une importante somme d’argent, dont ce dernier n’a pas voulu révéler le montant. « Nous avons porté plainte contre X au Commissariat de Police du 13è Arrondissement », nous a confié l’une des victimes.

D’autres gangs ont semé la terreur dans la nuit du 22 au 23 janvier, en attaquant et tuant un boutiquier, Dicko, près de l’Ecole Publique de Kalaban-coura (Commune V), avant d’emporter son argent. Le phénomène devient de plus en plus inquiétant. Aussi, les Directions générales de la Police et de la Gendarmerie nationale sont-elles interpellées après ces attaques répétitives.

« Nous demandons aux autorités de prendre à brasle-corps cette situation. Puisque très souvent, nous prenons des crédits auprès des institutions financières pour lancer ces types d’activités », nous a expliqué un gérant d’Orange-money.

Oumar BARRY et Hari Moussa MAIGA, stagiaire

Source : l’Indépendant

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez respecter le droit d'auteur