Vous devez respecter le droit d'auteur
Société

Ségou : La révolte des travailleurs de la Comatex- sa

Les ouvriers de la comatex-sa ont déserté leur usine le vendredi 30 Janvier 2020 non sans violence parce qu’ils se sont sentis floués par leur direction suite à la grève décrétée par le comité syndical de l’Union Nationale des Travailleurs « UNTM » de l’entreprise, il a été avec la commission de conciliation et la direction qu’il n’y aurait pas de retenue sur les salaires. Aux salaires du mois de Janvier 2020, les travailleurs ont eu la mauvaise de constater que les retenues ont été bel et bien faits. En réaction à ce qui est considéré comme un manquement de la direction à la parole donnée, les travailleurs ont arrêté le travail et se sont souvent même laissés aller pour certains à des actes de violence. Certains de leurs chefs de département ont pris la poudre d’escampette pour éviter la furie djihadiste de ces centaines d’ouvriers armés souvent de gourdins. Certains travailleurs qui avaient montré de la réticence ont été obligés manu militaire d’abandonner le service. Surtout ceux qui sont de la Confédération Syndicale des Travailleurs du Mali « CSTM » et qui par opposition au comité UNTM n’avaient pas observé la grève au demeurant, la situation reste tendue et les travailleurs sont décidés à ne pas reprendre le travailleurs sauf si les retenues leur étaient restitués. La commission de conciliation présidée par Monsieur Oumar Sanogo Directeur Régional du Travail de Ségou a du pain sur la planche pour mettre en accord les travailleurs et leur hiérarchie. Sans doute qu’il y parviendra, lui qui a su les mettre en accord sur les six points de revendication qui avaient prévalu à la grève de 5 jours qui avaient été décrétée. Il sera bon aussi que les deux syndicats se mettent d’accord pour ne pas aller en grève en rangs dispersés. Cela y va de leur crédibilité parce que l’un n’obtiendra rien sans l’autre et le profit à tirer leur revient à tous de bon droit.

BintouDjiré (stagiaire)

Source Ségou Tuyè

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *