Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Scandale dans le recrutement dans la protection civile : Plusieurs candidats malades admis au concours – MALI CANAL
Politique

Scandale dans le recrutement dans la protection civile : Plusieurs candidats malades admis au concours

Au rythme auquel les choses vont au Mali, personne ne sera surpris de voir un jour un non voyant conduire un véhicule, tant certains responsables maliens sont complaisants et népotistes dans les recrutements, même dans les secteurs les plus sensibles.

La preuve vient de nous être servie lors du dernier recrutement des agents de la protection civile.
Selon nos informations, dans ce recrutement, le Directeur général de la protection civile, le Colonel-major Seydou Doumbia, aurait fait fi des résultats de la visite médicale et foulé aux pieds les règles qui régissent les recrutements dans ledit corps. En effet, selon nos sources, sur les 146 personnes admises à Bamako, une vingtaine de recrues seraient inaptes ou du moins ne répondent pas aux critères exigés par les textes. D’après nos informations, ces personnes seraient atteintes de toutes sortes de maladies, les plus contagieuses. Quel scandale ! Selon nos sources, certains admis seraient atteints de surpoids et d’autres ne répondraient pas à la norme exigée. En effet, selon les normes en la matière, les candidats admis doivent avoir au moins 55 kg et au maximum 90 kg. Ce n’est pas tout. D’après nos informations, le critère de la taille a également été violé par le Directeur général de la protection civile. Selon les textes, la norme requise, c’est 1,60 mètre pour les dames et pour les garçons, 1,65 mètre au moins. Et pourtant, d’après nos informations, une personne de 1,56 mètre pour 46 kg a été recrutée. Inadmissible ! Cette pratique est sur le point de se transformer en une coutume à la Direction générale de la protection civile. On se rappelle, l’année dernière, ce fut le même scénario avec le recrutement de personnes malades et inaptes à la profession de soldat du feu. Affaire à suivre.
Youssouf Diallo la lettre du Mali 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez respecter le droit d'auteur