Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Santé : en 2019, 207 500 personnes sont mortes de rougeole – MALI CANAL
Vous devez respecter le droit d'auteur
Santé

Santé : en 2019, 207 500 personnes sont mortes de rougeole

Alors que le monde se bat contre la pandémie du coronavirus, d’autres maladies prospèrent parce que le monde semble les oublier au détriment de la lutte contre la covid-19. Les estimations de l’OMS montrent une augmentation record du nombre de cas de rougeole dans le monde en 2019. L’OMSexprime ses craintes et interpelle les autorités gouvernementales.

Alors que la pandémie de covid-19 frappe de plein fouet le monde, le nombre de cas de rougeole enregistré en 2019 sur notre planète atteint un niveau jamais atteint depuis 23 ans, selon une publication de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et des Centers for Disease Control and Prevention (CDC). En 2019, le nombre de cas de rougeole enregistré dans le monde s’élève à 869 770, soit le niveau le plus élevé depuis 1996, selon un communiqué de presse du 12 novembre 2020 de l’OMS. Quant au nombre de décès dû à la rougeole dans le monde, il a augmenté de près de 50 % depuis 2016, précise la même source. Rien qu’en 2019, 207 500 personnes sont mortes de cette maladie, selon les estimations de l’OMS.

Les raisons de l’augmentation des cas

Cette augmentation du nombre de cas de rougeole dans le monde survient après la bouffée d’oxygène entre 2010 et 2016. Comme cause de cette hausse du nombre de cas en 2019, la baisse de la vaccination des enfants est assez évoquée. Selon docteur Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS, « ces données montrent clairement que, dans toutes les régions du monde, nous ne parvenons pas à protéger les enfants de la rougeole ». Parmi les causes de cette perturbation des services de vaccination figure surtout la lutte contre la covid-19. « En novembre, plus de 94 millions de personnes risquaient de ne pas être vaccinées comme prévu à cause de l’interruption des campagnes de lutte contre la rougeole dans 26 pays », précise le communiqué. Selon Henrietta Fore, directrice générale de l’UNICEF,« Avant qu’il y ait une crise du coronavirus, le monde était en proie à une crise de la rougeole, qui n’a pas disparu ».

Dans son communiqué, l’OMS explique que les « flambées épidémiques de rougeole se produisent lorsque des personnes qui ne sont pas immunisées contre le virus sont infectées et transmettent la maladie à des populations non vaccinées ou insuffisamment vaccinées ». En effet, le Docteur Robert Linkins, président de l’équipe de gestion de l’Initiative contre la rougeole et la rubéole et Chef de la Division du contrôle accéléré des maladies aux CDC affirme : « Le virus de la rougeole trouve facilement les enfants, les adolescents et les adultes non immunisés car il est très contagieux ».

« Nous devons agir ensemble »

« Ces chiffres alarmants devraient servir d’avertissement indiquant que, à l’heure où la pandémie de COVID-19 accapare les systèmes de santé du monde entier, nous ne pouvons pas nous permettre de détourner les yeux d’autres maladies mortelles », indique Dr Seth Berkley, PDG de Gavi, l’Alliance du vaccin. Ce qui amène le DG de l’OMS à recommander :« Nous devons agir ensemble pour aider les pays et inciter les collectivités à vacciner contre la rougeole chaque personne, partout, et à stopper ce virus mortel. » Selon Gail McGovern, présidente et directrice générale de la Croix-Rouge américaine, « la rougeole ne s’arrête pas aux frontières et il est impératif que nous coopérions pour vacciner davantage d’enfants et poursuivre la lutte contre cette maladie évitable ». Il est important que les taux de couverture de la première et de la deuxième dose du vaccin atteignent 95 % et soient maintenus au niveau national et infranational pour venir à bout de cette maladie, explique l’OMS.

F. Togola

Source : le pays 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *