Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Révélations sur les dessous de la démission d’IBK et la vérité sur les personnalités arrêtées par les putschistes – MALI CANAL
Actualité Politique

Révélations sur les dessous de la démission d’IBK et la vérité sur les personnalités arrêtées par les putschistes

On commence un peu à savoir comment la journée du mardi, 18 août 2020 s’est terminée pour le président malien démissionnaire Ibrahim Boubacar Keita, au camp de Kati où il a été détenu.

Après avoir arrêté le président Ibrahim Keita et son Premier ministre Boubou Cissé, les mutins ont entrepris une discussion avec celui qui était encore le numéro malien. Selon des sources de Jeune Afrique, les putschistes n’avaient pas immédiatement exigé la démission du chef de l’État malien. Il lui a été en effet proposé de demeurer au pouvoir mais en ne gardant presque aucune de ses prérogatives présidentielles. Une humiliation à laquelle Ibrahim Boubacar Keita n’a pas voulu se soumettre.

Le président malien a alors décidé de renoncer au pouvoir que d’accepter pareil déshonneur, révèle JA. C’est ainsi que tard dans la nuit, Ibrahim Boubacar Keita a, dans un enregistrement vidéo, annoncé quitter ses fonctions.

La vérité sur les arrestations

Le magzine panafricain révèle aussi que le ministre des Affaires Tiébilé Dramé est toujours libre. Il ne faisait pas partie des personnes arrêtés par les mutins. Il en de même pour Karim Keita, fils d’Ibrahim Boubacar Keita. Mardi en fin d’après-midi, Karim Keita était aux côtés de son père à la résidence de celui-ci à Sébénikoro, à Bamako. C’est là-bas que les mutins ont trouvé Ibrahim Boubacar Keita et son Premier ministre pour les arrêter.

D’après les infos de JA, le chef de la sécurité d’État, le Général Moussa Diawara n’a pas été arrêté. Il reste introuvable, craignant d’être arrêté.

Par contre, le président de l’Assemblée nationale Moussa Timbiné et le ministre de l’Économie et des Finances Abdoulaye Daff ont été arrêtés par les mutins. Le général Ibrahima Dahirou Dembélé, ministre de la Défense du Mali fait également partie des personnalités arrêtées.

Pour clore la liste des pontes du régime arrêtées, il y a M’Bemba Moussa Keïta. Il était le ministre de la Sécurité intérieure et de la Protection civile. Les mutins ont également arrêté le général Abdoulaye Coulibaly, chef d’état-major général des armées. Le même sort a été aussi réservé à Oumar Dao, le chef d’état-major particulier du chef de l’État Ibrahim Boubacar Keita.

Source : afriqueactuelle.net

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez respecter le droit d'auteur