Vous devez respecter le droit d'auteur
Politique

Rentrée Scolaire 2019 – 2020 : Les ambitions du DCAP de Ségou N’Go Zia DEMBELE

La rentrée scolaire 2019 – 2020 s’est annoncée sous de bons auspices. La présence massive des acteurs et les partenaires de l’école aux différentes invitations pour les rencontres préparatoires de la rentrée dénote tout l’intérêt et le véritable engagement de tous pour la cause de l’école.

 

Que pouvons-nous retenir de la rencontre entre le DEA, le DCAP et les Conseillers Pédagogiques du Centre d’Animation Pédagogique de Ségou

N’Go Zia : Effectivement le DAE a rencontré les DCAP et les partenaires de l’école pour faire la restitution de la rencontre tenue avec son monsieur le ministre de l’Éducation nationale. Ce fut une suite logique des instructions que monsieur le ministre avait faites à l’ensemble des partenaires et acteurs de l’école lors de son passage dans la salle de conférence de l’Académie d’Enseignement de Ségou.

Après cette rencontre avec le DAE, j’ai entrepris avec les Conseillers Pédagogiques du Centre d’Animation Pédagogique de Ségou une série de rencontres avec les Directeurs d’écoles publiques et privées, les médersas, les syndicats d’enseignants, les CGS, les élus…etc.

Au cours de ces rencontres l’accent fut mis sur le bilan de l’année écoulée (difficultés, solutions envisagées et perspectives d’amélioration), la restitution des points issus de la rencontre des DAE avec le monsieur le ministre de l’Éducation Nationale à Bamako, les nouvelles dispositions et orientations par rapport à la gestion du personnel, aux évaluations en cours d’apprentissage, entre autres.

Quelles sont les nouvelles dispositions prises au niveau du CAP pour l’amélioration du cadre de travail ?

N’Go Zia : Aux Directeurs d’école plus particulièrement, des instructions strictes ont été données quant à l’analyse et le visa des préparations des enseignants, au respect des dates d’acheminement des courriers des écoles au CAP, la communication sans délai des différentes informations relatives à la vie de l’école. Des fiches de contrôle de tâches, du respect du temps réel de travail et d’apprentissage et un chronogramme d’acheminement du courrier ont été mises à la disposition de chaque Directeur. Un accent particulier a été mis sur le suivi de proximité du Directeur avec production de rapport gage de la réussite scolaire.

À quel niveau se situe la collaboration entre le CAP et les acteurs de l’école ?

La collaboration est très bonne. Mes remerciements vont à l’endroit du gouverneur de Ségou et le préfet pour leur disponibilité et leur engagement pour la cause de l’école dans la région de Ségou. Je remercie également le maire de la commune urbaine de Ségou qui est de tous les combats pour la réussite scolaire. C’est le lieu aussi de remercier les comités de gestion scolaire pour leur engagement.

Je remercie l’ONG EDUCO, et à travers elle toutes les autres ONG et partenaires, car tous font de leur mieux pour la réussite de l’école dans la région de Ségou.

Pouvez-vous nous parler de la rentrée scolaire au niveau du CAP de Ségou ?

Effectivement, comme vous le constatez vous-même, ce jour mardi 1er octobre, dans tous les établissements de la circonscription du CAP de Ségou, la rentrée des classes a été effective. Tous les responsables administratifs et politiques étaient mobilisés sur le terrain. Lors de notre passage dans les établissements, des instructions, des conseils et des encouragements ont été donnés aux Directeurs d’école et aux enseignants pour que l’école retrouve ses lettres de noblesse. Un accent particulier a été mis sur le port de la tenue scolaire afin de minimiser non seulement l’amalgame entre les élèves et les autres enfants non scolaires, mais aussi et surtout de mettre fin au complexe du fossé social entre les enfants à l’école. Le port de la tenue empêche aux enfants de venir à l’école avec toute sorte de tenue.

Votre mot de la fin

Au regard de l’intérêt que les différents acteurs et partenaires ont manifesté pour la cause de l’école par leur présence massive et leur apport louables pour la bonne marche de l’école, nous sommes en droit de croire que cette année scolaire fera renaitre l’espoir que le blason de l’école malienne sera redoré.

Entretien réalisé par Fousseni TOGOLA

Source : Le Pays

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *