Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Remy Ngono : “le Cameroun est le pays où jusqu’à présent on se balade souvent avec des mallettes d’argent” – MALI CANAL
Vous devez respecter le droit d'auteur
Sports

Remy Ngono : “le Cameroun est le pays où jusqu’à présent on se balade souvent avec des mallettes d’argent”

Le journaliste, chroniqueur à Radio Foot Internationale sur RFI a déploré le fait que les officiels camerounais continuent de se balader avec l’argent liquide. Remy Ngono évoque précisément la situation dans l’équipe nationale du Cameroun.

C’est au cours d’une séance vidéo en direct sur Facebook que Remy Ngono a exprimé son ras-le-bol face à de tels comportements qui continuent d’avoir droit de citer au Cameroun. Il revient notamment sur l’incident malheureux dont a été victime les Lions Indomptables en Mozambique lundi dernier. Plus précisément, l’argent devait servir à la gestion des frais de carburant de l’avion qui assurait le déplacement de l’équipe nationale du Cameroun. Pour le journaliste, de telles pratiques traduisent une volonté de détourner les ressources financières.

« On comprend donc que le Cameroun jusqu’à présent est le pays où on se balade souvent avec des mallettes d’argent. Alors que dans le monde entier, on sait très bien qu’on fonctionne avec des virements ou avec des cartes. Comment peut-on apprendre qu’on quitte un pays, on ne peut pas faire un virement et on va avec des mallettes pour aller les déposer au Mozambique ? N’est-ce pas là un blanchiment ou une tentative de détournement ? », s’interroge Remy Ngono.

Poursuivant ses explications, Remy Ngono pointe des malversations et des tentatives de détournement. Il semble comprendre le procédé utilisé. D’ailleurs il l’explique. « C’est ce qui est souvent l’expérience de la Fédération camerounaise de football, c’était donc une tentative de détournement et de faux en écriture. Parce que derrière cette opération se cache la surfacturation. On paye peut-être cinq mille euros ou bien dix millions supposons en Francs CFA, mais quand on arrive au niveau de la Fédération, on ajoute un zéro derrière et ça devient 100 millions. Et c’est comme ça qu’ils ont toujours fonctionné dans cette fédération-là où des bandits de grands chemins se réunissent pour se faire du fric et pour bien sûr toujours faire la surfacturation », révèle-t-il.

Allant plus loin, Remy Ngono s’inscrit en faux contre certains de ses compatriotes qui fustigent l’attitude des mozambicains. Pour lui, le Mozambique a voulu faire œuvre de transparence et de professionnalisme. « Comment peut-on donc, au niveau de la Fédération camerounaise de football dire qu’on a été surpris par ce qui est arrivé ? On pouvait bien faire comprendre cela aux blancs-becs, à ceux qui ne suivent pas le fonctionnement de la fédération camerounaise de football et du ministère des sports », assène-t-il.

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *