Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Rejet du Conseil National de Transition: Les partis politiques conviés à Kati, aujourd’hui – MALI CANAL
Vous devez respecter le droit d'auteur
Actualité Politique

Rejet du Conseil National de Transition: Les partis politiques conviés à Kati, aujourd’hui

Au soir de ce jeudi 19 novembre 2020, les acteurs politiques se retrouveront autour du ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, le Lieutenant-colonel Abdoulaye Maïga. Une assise qui semble être le créneau indiqué pour tenter de remédier au boycott remarqué du Conseil National de Transition (CNT).

C’est précisément aux environs de 15 heures que la réunion extraordinaire aura lieu. Un courrier du Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation a été envoyé, depuis le début de semaine aux formations politiques. Il porte sur une prise de contacts avec le ministre Abdoulaye Maïga faisant office de tutelle.

Photo d’illustration
Le Lieutenant-colonel Abdoulaye Maïga, ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, aura fort à faire cette fois. Aux commandes du département, depuis le lundi 5 octobre dernier, il reste surprenant que ce ne soit que maintenant qu’il croise les formations politiques. Nul n’est dupe quand on sait que depuis la semaine écoulée, la répartition des postes du Conseil National de Transition (CNT) a été décriée unanimement: onze (11) sièges sont pourvus aux politiques tandis que l’armée disposera du double.

La prise de langue du jour sera décisive pour un éventuel accord des violons entre la Transition et l’arène politique. Bien qu’il sera compliqué de ramener à la raison les acteurs à même de conduire les réformes au plan législatif, l’occasion sera mise à profit pour tirer le tout au clair. L’heure est aux réformes socio-institutionnelles dont la lecture du budget censé être connu, avant janvier 2021.

Avec le rejet du Conseil National de Transition (CNT), la junte se doit d’avoir un rassemblement national autour d’eux: chose quasi impossible sans l’arène politique. Tel est le passage obligé pour refonder le Mali comme pensent les auteurs du Coup d’État du mardi 18 août dernier.

D’ailleurs, le (…)

PAR BAMOÏSA – NOUVEL HORIZON

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *