Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Réconciliation Nationale : Ce que proposent la tradition, les religions, les us et coutumes – MALI CANAL
Société

Réconciliation Nationale : Ce que proposent la tradition, les religions, les us et coutumes

Organisées avec l’appui du bureau de la Coopération allemande au développement (GIZ), les journées sur le rôle des autorités traditionnelles, coutumières et religieuses dans la réconciliation nationale se sont tenues à Bamako du 27 au 29 mars dernier. A l’issue des échanges, plusieurs recommandations ont été formulées par les participants.

 

Confronté à une crise multiforme depuis 2012, les autorités du Mali multiplient les initiatives afin de parvenir à une solution progressive et définitive de la crise qui ébranle le pays. Parmi les initiatives, il y a une rencontre de 3 jours consacrée au rôle des autorités traditionnelles, coutumières et religieuses tenue du 27 au 29 mars s’inscrit dans ce cadre.

D’après le ministère de la Réconciliation nationale, en charge de l’organisation desdites journées, l’objectif global était de mutualiser les connaissances et savoir-faire pour la mise en œuvre concertée des différentes initiatives en matière de cohésion sociale centrée sur les pratiques traditionnelles, coutumières et religieuses du pays.

Ainsi, à l’issue des travaux, plusieurs recommandations ont été formulées dont la mise en œuvre effective de toutes les recommandations notamment le renforcement du rôle de veille citoyenne, de mettre dans des conditions idoines les autorités traditionnelles leur permettant d’assumer pleinement leur rôle. On note également le renforcement des capacités de ces autorités dans la prévention et la gestion des conflits, la production d’outils de travail appropriés à la fonction de chefferie. Il y a egalement l’institutionnalisation de la fonction des autorités traditionnelles, coutumières et religieuses, l’organisation de formations et l’élaboration de plan de communication, la nécessité de la réforme du système de la justice et la création d’un nouveau cadre de coordination globale de la réconciliation nationale et de cohésion sociale.

La représentante du ministre de la Réconciliation nationale, la conseillère technique, a rassuré l’engagement du département pour la mise en œuvre des recommandations formulées. « Les 3 journées ont été un succès, car elles ont offert l’occasion de revisiter notre passé en vue de redessiner un avenir digne de notre histoire. Elles ont aussi créé un espace fécond d’expressions, de réflexion, des retours d’expériences couronnées de succès et des exposés nous permettant désormais de prendre d’une manière très convergente la direction pour sortir notre pays de l’impasse. Je tiens à saluer les efforts inlassables de la GIZ à travers le projet d’appui à la stabilisation et à la paix pour son appui constant au ministère de la Réconciliation nationale », a déclaré Malado Kéïta.

Alassane Cissouma

Source: Mali tribune

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez respecter le droit d'auteur