Société

Ras Bath, l’éducateur éduqué par les magistrats

L’animateur de l‘émission ‘’le Grand dossier’’, Mohamed Youssouf BATHILY, a bénéficié le mardi d’une liberté provisoire après quelques semaines de détention à la prison centrale de Bamako pour outrage à magistrat. Dans la foulée de sa libération, une lettre, qu’il a signée a circulé sur les réseaux sociaux. Dans cette lettre adressée aux syndicats des magistrats, il fait état de son regret des manifestations qui ont eu lieu le jour de son arrestation.

 

En ce qui concerne ses propos tenus lors de son émission qui lui ont valu la plainte des magistrats, il explique n’avoir aucune intention d’outrager ou de menacer. « Quoi qu’il en soit que tous les magistrats qui se sont sentis vexés ou menacés par mes propos trouvent ici mes sincères regrets », a-t-il écrit avant de s’engager à ce que de tels incidents n’adviennent.
Enfin, le grand Ras Bath, le donneur de leçon, l’éducateur était à son tour bien éduqué par les magistrats après quelques semaines en prison, se réjouissent des internautes. Selon eux, au grand jamais celui qui prétend défendre les idéaux de Nelson Mandela pour plus de justice et d’équité ne devrait pas abdiquer en à peine quelques jours de souffrance. Le regret n’était pas le terme approprié pour eux.
Pour certains partisans, reconnaître des erreurs et présenter ses regrets est le premier signe de la grandeur, de la responsabilité d’un homme. Cette lettre n’enlève rien à la justesse du combat mené. Au contraire, il est renforcé. Parce qu’avant tout, c’est un être humain. Donc, il n’est pas parfait.
C’est le sujet de votre Facebookan de ce jour.

Amadou Oumar Diallo : ces deux documents qui circulent sur les réseaux sociaux ont certainement fuité des arcanes de la Justice, de notre Justice. Les deux syndicats ont introduit une plainte contre Ras Bath pour outrage à la magistrat. La divulgation des documents, censés être confidentiels, s’appelle comment aux yeux de la loi ?
Ensuite, la divulgation de ces documents porte atteinte à l’honorabilité d’un homme censé être innocent, parce que jusque-là, il n’y a pas eu de procès. Ce qu’on a là s’appelle arrangement judiciaire. Comme on dit un mauvais arrangement vaut mieux qu’un bon procès.
Ce qui s’offre à nous s’appelle à ce que je sache, du CHANTAGE. Donc, un aveu obtenu sous contrainte. Parce qu’il a fallu le priver de sa liberté pour obtenir de lui un silence de cimetière dans toutes les affaires concernant la Justice. Or la loi dit tout aveu obtenu sous contrainte est nul et de nul effet. Ou bien je me trompe ? Si tel est le cas, ces documents doivent être de nul effet, si on n’est pas au Mali. Je pense que notre Justice doit se mettre au-dessus de ces genres d’exercices, je dirais d’hérésie. Bon…

Monobem Ogoniangaly : Mandela a fait 27 ans de prison dans des conditions difficiles sinon inhumaines, il n’a jamais fait de lettre d’excuse. Rasta est une grande gueule, un bouffon qui s’est dégonflé.

 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez respecter le droit d'auteur