Vous devez respecter le droit d'auteur
Culture

Qui est le nouveau chef de cabinet du ministre de la Communication, chargé des Relations avec les institutions, Ousmane Bamba

Né en mai 1970 à Nièna dans le cercle de Sikasso, M. Ousmane Bamba (O’Bamba) est le nouveau chef de cabinet du ministre de la Communication, chargé des Relations avec les institutions, Porte-parole du gouvernement.

Premier cyber juriste du Mali, O’Bamba est aussi écrivain, universitaire, ancien chef d’entreprises de communication, fondateur et modérateur de Kènèdougou forum. Il est un fruit des mouvements associatifs, club Unesco, Jeune chambre internationale, Centre Afrika-Obota, rotary club et Toastmasters international dont il est DTM.

Titulaire d’un DEA pluridisciplinaire en droit, criminalité et sécurité des nouvelles technologies de la Faculté de droit des universités de Lausanne et de Genève, de l’Institut suisse de droit comparé, du HEC et de l’Institut de police scientifique et criminelle de Lausanne, O’Bamba dispose d’une kyrielle d’attestations et de certificats UN de formation dans divers domaines.

Avant de revenir 19 ans après comme chef de cabinet à la communication, O’bamba fut chargé de communication au Programme de renforcement économique des femmes au bureau de l’ONU-femmes à Bamako.

Il a précédemment servi à la présidence de la République du Mali, en qualité de chargé de mission, de 1998 à mars 2000 (décret N° 98-284/P-RM du 07 septembre 1998), au ministère de la Culture comme chef de cabinet de mars à décembre 2000 (décret N°00-095/P-RM du 14 mars 2000), à la Primature au compte de la Mission de l’informatique et des nouvelles technologies de l’information et de la communication de 2001 à 2003 (décret N°01-554/PM-RM du 20 novembre 2001), puis au bureau multi-pays Unesco-Bamako pour le Mali, le Burkina Faso, la Guinée, le Niger et l’Uémoa, de 2003 à 2011, en qualité de coordonnateur national du Programme d’appui des radios communautaires du Mali aux TIC (Projet CMC sur financement suisse). En 2012, il quitte l’Unesco à la suite du coup d’Etat où son projet n’est pas reconduit et créé deux entreprises dont il était le gérant : une agence conseil en communication digitale bAmAko 2.0 et InfoSept, un bihebdomadaire d’analyses et d’informations générales sur le Mali et ses 7 pays voisins. M. Bamba a mené plusieurs consultations respectivement au compte de la Cellule technique de réforme du cadre des affaires pour l’élaboration du cadre juridique des technologies de l’information et de la communication, d’ONU-femmes, de la FAO et du Projet d’appui à l’irrigation dans le Sahel (PARIIS).

Il est auteur de plusieurs publications et de 2 livres à savoir : « Le conflit angolais, l’action d’Alioune Blondin Bèye, médiateur des Nations unies » édité en 2003 par les éditions Cauris à Paris, et « Les plans nationaux de numérotation téléphonique, ce qu’il faut savoir », édité par les Presses universitaires européennes en Allemagne, tous accessibles sur internet amazon.com

  1. Bamba, parle le français et l’anglais avec des notions de base en arabe. Il aime la famille, le karaté, la natation, le jeu de dame, le scrabble et les débats publics sur les médias.

 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *