Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Questure du CNT : Nouhoum Dabitao pressenti, Mamadou Diarrassouba aux aguets – MALI CANAL
Actualité

Questure du CNT : Nouhoum Dabitao pressenti, Mamadou Diarrassouba aux aguets

L’ancien Questeur de l’Assemblée nationale lors de la législature 2013-2020, Mahamadou Diarrassouba, retrouve les couloirs de l’hémicycle. Nommé au Conseil national de transition (CNT), l’ex-député de Dioila a surpris mais ne sera pas là où beaucoup le voyaient venir.

Après 7 ans à Bagadadji , Mamadou Diarrasouba, un des barons du RPM est de retour. L’intéressé lui-même justifie sa présence au CNT dans le seul but de contribuer à la sortie de crise. S’il est vrai qu’il a fait partie de la crise née du choix du patron du perchoir, (une des causes provoquant la chute d’IBK, le 18 Août 2020) , il a de la valeur. Les réformes qui seront faites ont pris forme quand Diarassouba était aux affaires. Il est donc témoin de tout ce qui passera à la trappe de Conseillers.

En acceptant de siéger au CNT sans l’aval du RPM, l’Honorable Diarrassouba met à nu son désaccord d’avec ses camarades. Va-t-il continuer à militer au sein des Tisserands ? Le RPM sait bien que s’il provoque la démission de celui qui avait invité l’ancien Président à être auprès de son parti, ce sera une perte énorme pour l’ex parti présidentiel.

Par contre, alors qu’il est bien parti pour occuper la Questure au vu de son expérience, la donne serait toute autre. Nouhoum Dabitao qui est à la 25ème place de la liste du CNT occupera ce poste si juteux où Diaras fut décisif. Il s’agirait d’un valet de la junte de Kati qui risque d’être accompagné par celui qu’on ne voyait pas intéressé par le CNT : Kaou Djim.

Vivement, la session portant la mise en place des commissions et du bureau complet de la législature désormais conduite par le Colonel Malick Diaw.

Idrissa KEITA

Source: Le SOFT

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez respecter le droit d'auteur