Vous devez respecter le droit d'auteur
Economie

Promotion de l’emploi au Mali : Le bon exemple de la S.A.K « Bara Muso »

En tant qu’entreprise privé de droit malien, la Société Aminata Konaté (S.A.K), « Bara Muso » dont le créneau est la transformation de nos légumes en épicés, à des fins consommables, contribue aujourd’hui à créer des milliers d’emplois au Mali et ailleurs. Cela est visible et justifiable, à travers toute la chaîne de l’entreprise. C’est-à-dire, de la production à la commercialisation.

Ainsi, compte tenu de l’immensité des activités que la S.A.K entreprend, à travers tout le pays et précisément à Bamako, elle fait aujourd’hui le bonheur de beaucoup de personnes. Celles-ci sont en train de gagner leur vie grâce aux emplois formels et informels qu’elles sont parvenues à décrocher au sein de l’entreprise.

Le souci premier de La S.A.K « Bara Muso », sous le leadership de son Président directeur général (PDG) Boureima Doumbia est de voir, cette entreprise prospérer encore davantage, afin de permettre à d’autres jeunes chômeurs de s’insérer dans la vie économique.

Aussi, comme toute autre entreprise, la S.A.K « Bara Musso » est assise sur des valeurs qui expliquent sa performance. C’est pourquoi, sa direction veut que tout travailleur gagnant sa vie par le biais de la société, les respecte.

Cependant, comme c’est une entreprise qui ne fait pas de distinguo en termes de recrutements à son sein, elle se retrouve souvent avec des employés de mauvaise foi. Lesquels sont là pour se servir et non servir la société.  C’est-à-dire, ils se livrent souvent à des pratiques mafieuses dans le dessein de profiter injustement de l’entreprise. Des telles pratiques constituent énormément un manque à gagner la S.A.K.

C’est pourquoi, le PDG Boureima Doumbia tient à ce que les règles arrêtées pour le bon fonctionnement de la société, soient respectées par les employés, à tous les niveaux de la chaîne.

Donc, les travailleurs qui ne respectent pas ces règles, sont souvent soumis à des sanctions disciplinaires, voire à des licenciements faits en respect des contrats de travail établis entre l’employeur et les employés. Cela, en application strict du Code de travail du Mali.

Diakalia M Dembélé Source : le 22 septembre 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *