Vous devez respecter le droit d'auteur
Monde

Primaire démocrate : Biden l’emporte au Texas, la Californie à Sanders

Aux États-Unis, les premiers résultats du Super Tuesday, tombent les uns après les autres. Les démocrates ont voté dans quatorze États pour choisir le candidat qui affrontera Donald Trump en novembre prochain. Il s’agit pour l’essentiel d’un duel entre Bernie Sanders, le sénateur du Vermont, et Joe Biden, l’ancien vice-président de Barack Obama. avec notre correspondante à Washington, Anne Corpet et notre envoyé spécial en Virginie, Achim Lippold

► Ce qu’il faut retenir – les estimations de résultats dans 13 États sur 14 (mise à jour à 07:08 TU) :

Joe Biden remporte le Texas, l’Alabama, l’Arkansas, la Caroline du Nord, le Massachusetts, le Minnesota, l’Oklahoma, le Tennessee et la Virginie.

Bernie Sanders est en tête dans le Colorado, l’Utah et le Vermont. Il mène largement en Californie.

La « résurrection » de Joe Biden

L’ancien vice-président réalise un tour de force. Certains médias américains parlent de résurrection, et le tabloïd New York Post connu pour ses Unes tapageuses titre : « Il est vivant » sur la photo d’une main qui sort de terre.

Joe Biden arrive en tête au Texas, qui compte 228 délégués. Une victoire dans le « Lone Star State » semblait impossible il y a encore quelques jours pour l’ex-vice-président.

Biden l’a emporté également dans tous les États du sud des États Unis, porté par la dynamique enclenchée en Caroline du Sud, et par une forte mobilisation de la communauté afro-américaine. Il a aussi conquis le Minnesota, sans doute aidé par le ralliement ce lundi 2 mars de la sénatrice Amy Klobuchar. Il a gagné dans l’Oklahoma et aussi dans le Massachussets, l’État d’Elizabeth Warren qui enregistre là une véritable humiliation.

Comme prévu, son opposant Bernie Sanders mène largement en Californie, l’État qui compte le plus de délégués. Il a remporté le Vermont où il est élu sénateur et l’Utah. Un État reste en ballotage : le Maine. Ce dernier ne compte que 24 délégués, mais Bernie Sanders pensait l’emporter car il est frontalier de ses terres du Vermont.

Défaite cuisante de Warren dans son fief du Massachussets

Joe Biden a remporté ce mardi la primaire démocrate dans le Massachusetts, fief de sa rivale progressiste Elizabeth Warren dans la course à l’investiture, selon les estimations des médias américains.

Pour la sénatrice du Massachusetts Elizabeth Warren, en revanche, c’est une énorme défaite au milieu d’une soirée ratée, où elle est souvent arrivée en troisième ou quatrième position. Avec Mike Bloomberg, « elle est la grande perdante ce soir. Elle ne s’est même pas approchée de la victoire chez elle », a ironisé sur Twitter le président républicain Donald Trump.

Soulagement des pro-Biden en Virginie

La victoire de Joe Biden en Virginie n’est pas vraiment une surprise. Traditionnellement, les démocrates de cet État du Sud préfèrent des candidats modérés. Mais lorsque la chaîne CNN a annoncé les premières estimations, des sympathisants de l’ancien vice-président rassemblés dans un restaurant à Richmond ont poussé des cris de joie et de soulagement. Car une défaite de Joe Biden en Virginie aurait été une catastrophe.

James Minor, un militant afro-américain, affiche un large sourire. Il embrasse ses amis et se veut optimiste. « La plupart des électeurs en Virginie pensent que Joe Biden et le mieux placé pour battre Donald Trump, lance-t-il. Les démocrates doivent se rassembler pour le battre. Et Biden peut le faire car il a de l’expérience en tant qu’ancien vice-président. Moi je vais continuer à faire campagne, à mobiliser les électeurs car cette élection est vraiment importante. Il est temps que Donald Trump s’en aille ! »

Un peu comme un troisième mandat d’Obama

Assise à côté de lui, Sandra Antoine ne cache pas non plus son enthousiasme. Pour elle, Joe Biden c’est un peu comme un troisième mandat de Barack Obama. « Je reconnais que l’équipe Biden-Obama a fait avancer notre pays dans une bonne direction, en rassemblant le pays. Cette unité, elle est partie, au grand regret de beaucoup de gens. Moi je veux que le pays soit à nouveau uni, comme de véritables “États-Unis”. »

Un peu plus loin, à l’université du Commonwealth de Virginie, une association d’étudiants organise une soirée électorale. Sophia Anisami ne cache pas qu’elle aurait préféré que Bernie Sanders remporte l’Etat. « Pour moi, la lutte contre le réchauffement climatique est une priorité. J’y pense tout le temps et les autres jeunes aussi. On veut également un système économique plus social, plus équitable. Ces sujets-là sont importants pour les jeunes et c’est pour cela qu’ils préfèrent Bernie Sanders. »

Son cœur bat pour Bernie mais si Joe Biden sort gagnant des primaires, Sophia Anisami le soutiendrait aussi. Car le plus important, pour elle comme pour ses amis, c’est de faire en sorte que Donald Trump ne fasse qu’un seul mandat à la Maison Blanche.

La Virginie n’a pas fait que des heureux. Pour la première fois confronté aux urnes ce mardi, Michael Bloomberg ne parviendrait pas au seuil des 15 % des voix nécessaires pour obtenir des délégués dans cet État du Sud où il a dépensé des sommes faramineuses.. Le milliardaire new-yorkais obtient un maigre lot de consolation. Il aurait selon les projections emporté les Samoa, un petit territoire qui ne compte que six délégués.

Sanders reste confiant

Si la soirée a donc bien commencé bien donc pour Joe Biden, les résultats devraient être progressivement plus favorables à Bernie Sanders. Il est certes en ballottage dans le Maine, qu’il comptait emporter facilement car c’est un État frontalier du sien. Mais « Bernie », vainqueur dans le Colorado, l’Utah et chez lui, dans le Vermont, pourrait l’emporter au Texas, un État qui compte 228 délégués. Par ailleurs, les sondages le donnaient gagnant en Californie, le gros lot de la soirée où les résultats devraient tomber dans les prochaines heures.

Sanders a affiché sa « confiance absolue » dans sa victoire finale à l’investiture démocrate malgré ces premiers résultats donnant une avance à Joe Biden. « Je vous l’affirme avec une confiance absolue, nous allons remporter l’investiture démocrate et nous allons battre le président le plus dangereux de l’histoire de notre pays », a déclaré le candidat à la Maison Blanche devant ses partisans dans son bastion du Vermont.

« C’est une bonne soirée ! Et il semble qu’elle va devenir encore meilleure ! Elle ne s’appelle pas Super Tuesday pour rien », s’est réjoui de son côté Joe Biden devant ses partisans réunis à Los Angeles, en Californie.

Source: rfi

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *