Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Prévention et résolution des conflits : Les chauffeurs et apprentis des sotramas outillés – MALI CANAL
Vous devez respecter le droit d'auteur
Société

Prévention et résolution des conflits : Les chauffeurs et apprentis des sotramas outillés

La Maison des femmes de la Rive gauche, sise à Dar-Salam, a abrité du jeudi au vendredi dernier, un atelier de formation sur l’implication des jeunes apprentis et chauffeurs des sotramas et les syndicats des chauffeurs dans la prévention et la résolution des conflits, à travers le renforcement de leurs capacités sur la non-violence extrême.

Cette formation a été initiée et pilotée par le projet « Think Peace», sur financement de l’ambassade du Royaume de Danemark, à travers sa filiale FAMOC. Elle a porté, entre autres, sur : des sessions modulaires sur la prévention et la gestion des conflits ; le partage d’expérience ; la bonne pratique des jeunes apprentis et chauffeurs des sotramas en circulation et l’information sur l’éducation routière. A l’issue des deux jours d’échanges et de partage d’expérience, des recommandations ont été formulées et seront mises en application par les acteurs concernés.
Pour le président de l’organisation EMEP, Dankouma Kouma, ces deux jours ont permis de former 50 professionnels du transport urbain dans la ville de Bamako. Il a trouvé l’initiative est salutaire, parce qu’elle contribuera d’une manière ou d’une autre, à la prévention et à la gestion d’un problème récurrent, qu’on rencontre dans le milieu du transport urbain.

Abondant dans le même sens, le représentant des syndicats des sotramas, Sékou Sidibé n’a pas manqué d’avouer sa satisfaction pour une telle initiative prise à leur endroit. Tout en soutenant qu’ils ont aussi leur place dans la construction du pays, Sékou Sidibé a pris l’engagement d’appliquer sur le terrain, les connaissances apprises au cours de cette formation.
Pour sa part, le coordinateur du projet « Think Peace », Kassoum Fomba dira que le moyen de transport en commun le plus emprunté à Bamako, c’est la Sotrama. De ce fait, on est toujours en contact avec les professionnels dudit secteur. C’est pourquoi, il est intéressant et nécessaire de les former, en vue d’éviter les conflits entre les passagers et lesdits professionnels. Le projet « Think Peace », de son côté, travaillera avec eux pour trouver des solutions durables et pérennes, par rapport à la prévention et à la gestion des conflits dans ledit secteur.
Le représentant du Royaume de Danemark, Saïbou Traoré, trouve cette activité très intéressante.

Puisque nul n’est censé ignorer la place incontournable de ces processionnels du transport urbain dans la vie du citoyen malien. Cette session de formation a permis de prendre en compte leurs préoccupations. En ce qui concerne le Royaume du Danemark, il soutiendra toujours de telles initiatives a t-il assuré.
Le coordinateur des chefs de quartier de la Commune III, Modibo Djiré a d’abord déploré la situation que le pays traverse actuellement. S’adressant aux organisateurs de la session de formation, il leur a demandé de persévérer dans de telles initiatives. Modibo Djiré a également souhaité un changement de comportement de la part de chaque malien et d’éviter de suivre les gens dans le mensonge.
Diakalia M Dembélé

source le 22 septembre

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *