Société

Pour avoir incendié volontairement la boutique de son employeur Moussa Diallo écope 5 ans de prison ferme !

Le vendredi 9 Avril 2021 était le dernier  jour de la 1ère session de la Cour d’Assises au titre de l’an 2021. Ainsi, les juges avaient deux dossiers au rôle dont cette affaire d’incendie volontaire contre Moussa Diallo, un quadragénaire, chauffeur de son état. Il a été jugé et condamné à 5 ans d’emprisonnement ferme.

Domicilié à Sogoniko dans le district de Bamako, Moussa Diallo était à la barre des Assises du vendredi 9 Avril pour incendie volontaire commis sur le magasin de son employeur Sadio Sallah. Des faits prévus et punis par les dispositions de l’article 305 du Code Pénal.

En effet, les faits remontent de courant d’Octobre 2019 où Sadio Sallah, un commerçant qui venait de la France avec ses marchandises en friperie et autres, a été rapproché par l’accusé Moussa Diallo pour l’aider dans ses activités commerciales.

C’est ainsi que dans ce cadre, Sadio lui remit 120 paires de chaussures, à hauteur de 120.000FCFA. Quelques jours plus tard, Moussa vendit jusqu’à hauteur de 70.000FCFA, mais n’a pu remettre à son employeur que la somme de 30.000FCFA et le reste des paires de chaussures non vendues. Pour cela, Sadio Sallah, dans l’optique de réclamer son dû, s’est rendit au domicile de Moussa, où il lui porta absent avant de laisser son message à l’épouse de ce dernier. Mécontent de cet agissement de la victime, l’inculpé rejoignit Sadio à son magasin pour lui faire des remontrances.

En conséquence, dans la nuit du jeudi 21 Novembre 2019 vers 1h du matin, à son grand étonnement, M. Sallah fut téléphoniquement informé que son magasin a pris feu. Une prompte intervention de la foule et des éléments de la Protection Civile, a permis d’éteindre le feu. Plus tard, une équipe du Commissariat de Police du 7èmeArrondissement s’était rendu sur les lieux pour constater les faits. Par la suite, les déclarations faites à ladite unité et les témoignages recueillis ont permis de savoir que Moussa Diallo en est l’auteur principal de l’incendie en question. Interpellé sommairement audit Commissariat, il n’a pas hésité à passer aux aveux.

Outre, l’accusé a, tant à l’enquête préliminaire que devant le Magistrat, reconnu sans ambiguïté les faits à son encontre. Il dévoilera que dans sa collaboration avec sa victime Sadio Sallah, qu’il lui devait un reliquat de 40.000FCFA dont celui-ci n’arrêtait pas d’aller raconter à sa femme. Il déclare avoir plusieurs fois mis en garde son employeur, sans succès. C’est donc sous l’effet de la colère, qu’il s’est arrêté devant son magasin la nuit de la tragédie, pour allumer un bout de papier qu’il a par la suite jeté à l’intérieur, pour provoquer l’incendie.

Cet acte inhumain de Moussa Diallo a été jugé le vendredi 9 à la Cour d’Assises où il s’en est sorti avec une peine de 5 ans de prison ferme.

Ainsi, cette affaire était parmi les dernières au rôle de la 1ère session des Assises  dont la cérémonie de clôture est prévue pour ce matin lundi 12 Avril 2021 à la Cour d’Appel de Bamako.

Par Mariam SISSOKO Le sursaut 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez respecter le droit d'auteur