Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Pour atténuer l’impact économique de la COVID-19 sur les femmes entrepreneures et exportatrices du Mali : Un projet leur permettant d’accéder au marché canadien lancé cet après-midi – MALI CANAL
Santé

Pour atténuer l’impact économique de la COVID-19 sur les femmes entrepreneures et exportatrices du Mali : Un projet leur permettant d’accéder au marché canadien lancé cet après-midi

Financé par ONU femmes, bureau du Mali en partenariat avec l’Agence pour la Promotion des Exportations (APEX- Mali);l’Ambassade de la République du Mali au Canada; Women Business Center-WBC; le Bureau de promotion du commerce Canada (TFO Canada), le projet de renforcement des capacités et de promotion des femmes entrepreneurs maliennes pour accéder au marché canadien par l’exportation et le digital sera lancé à Bamako cet après-midi. Il a pour objectif d’atténuer l’impact économique de la pandémie du COVID-19 sur les femmes entrepreneures et exportatrices du Mali.

Comme tous les pays du monde, le Mali traverse une période difficile à cause des conséquences multiples de la Covid-2019. Tous les secteurs sont fragilisés, y compris celui de l’entreprenariat. Les femmes entrepreneurs traversent, elles aussi, un moment intenable. C’est pourquoi, l’ONU femmes, à travers son bureau du Mali et ses partenaires, ont décidé de venir en aide à ces femmes. D’où le projet de renforcement des capacités et de promotion des femmes entrepreneurs maliennes pour accéder au marché canadien par l’exportation et le digital. Ledit projet, selon ses responsables, soutiendra et renforcera la résilience des femmes face à la pandémie mais également à la relance de l’économie post crise. Quant à ses objectifs principaux, ils sont trois :Améliorer les services de soutien aux entreprises pour les femmes afin d’accroître leur capacité à exporter et à réussir sur le marché canadien, internationaux et régionaux, dans le but de promouvoir leur autonomisation économique et contribuer ainsi concrètement à la réduction de la pauvreté, à l’amélioration de leur condition de vie et à combler leurs pertes de revenus face à la pandémie; promouvoir le développement économique et social du Mali, y compris les groupes défavorisés du pays à travers le développement des chaînes de valeur d’exportation et l’amélioration de la compétitivité; outiller les femmes maliennes exportatrices pour leur pleine participation au projet de zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA) dont l’objectif est d’intégrer à terme l’ensemble des 55 États de l’Union Africaine au sein de la zone de libre-échange.

Le projet, précise-t-on, est financé par l’ONU Femmes, bureau du Mali qui a inscrit au cœur de sa stratégie, la promotion des entreprises féminines à travers son programme « Initiative pour la Promotion et l’Appui à l’Entreprenariat Féminin » (IPAFE).  L’ambassade de la République du Mali au Canada joue un rôle prépondérant dans la réalisation de ce projet. « L’Ambassade de la République du Mali au Canada initiateur du « projet de renforcement des capacités des femmes exportatrices pour accéder au marché canadien », dans le cadre de la mise en œuvre de sa stratégie de diplomatie économique a rapproché l’ONU-Femmes, bureau du Mali pour apporter son appui financier au projet et le Bureau de Promotion du Commerce Canada/Trade Facilitation Office (TFO) Canada son appui technique. Dans le cadre ce stratégie elle a suscité la création de la Chambre de Commerce Canada Mali et dispose d’un service commercial basé à Ottawa », a-t-on expliqué dans le document.

L’Agence pour la Promotion des Exportations (APEX- Mali), Women Business Center-WBC, le Bureau de promotion du commerce Canada (TFO Canada) sont, le document mis à notre disposition, des partenaires pour la mise en œuvre de ce projet.

Les résultats attendus du projet

Des résultats probants sont attendus de ce projet au service des femmes entrepreneurs du Mali. Ces résultats sont, entre autres, : 30 formateurs/formatrices maliens seront en mesure de former des PME Maliennes; les structures nationales seront prêtes à former des PME exportatrices; les structures nationales seront aptes à appuyer les PME maliennes à développer une stratégie de marketing numérique;30 PME maliennes pourront s’inscrire à la banque de données de TFO Canada pour présenter leurs produits ou services à 15 000 acheteurs canadiens; la présence en ligne des entreprises maliennes sera augmentée; les entreprises maliennes seront mieux implantées sur le marché national, sous-région aux et internationaux…

Le projet a trois volets : celui du renforcement des capacités des formateurs/formatrices des structures nationales à évaluer et développer le potentiel d’exportation d’entreprises maliennes dirigées par des femmes à accéder au marché canadien et/ou d’autres marchés internationaux; celui du renforcement des capacités des formateurs/formatrices des structures nationales à appuyer les entreprises maliennes dirigées par des femmes à développer leurs compétences techniques en termes de marketing et de commerce numérique, et celui d’appui aux entreprises maliennes bénéficiaires des formations offertes dans le cadre de ce projet à s’inscrire à la base de données de TFO Canada afin qu’elle puisse avoir un accès gratuit aux ressources d’exportation offertes par TFO Canada mais aussi être mettre leurs produits sur sa plateforme accessible à plus de 15 000 acheteurs canadiens.

 

Boureima Guindo le pays 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez respecter le droit d'auteur