Vous devez respecter le droit d'auteur
Société

Politique : Les brulures de l’histoire

Plébiscité en 2013 et reconduit avec brio à la magistrature suprême du Mali pour un second et dernier mandat en août 2018, le président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, fait de nos jours l’objet de vives critiques, voire des constations de la part de certains de nos compatriotes, qui l’accuse incapable de résoudre la crise sécuritaire, émaillée d’attaques terroristes avec des corollaires de morts parmi les militaires et civils maliens. Aujourd’hui, IBK semble être voué aux gémonies par des Maliens. Juste un événement passager ou une répétition de l’histoire douloureuse du Mali ? Enquête !

Ils sont nombreux les Maliens aujourd’hui à demander la démission du Président IBK. Pendant ce temps d’autres estiment que son départ précipité pourrait plonger le Mali dans une situation d’instabilité plus grave que le pays ne l’a connu en mars 2012, après la chute du Président ATT.

En 2013, Ibrahim Boubacar Keita après plusieurs tentatives, sera élu Président de la République, pour la première fois, au second tour, face à Soumaila Cissé. Ainsi, il a gouverné le Mali pendant 5 ans.

Lors de la campagne présidentielle, l’homme a été qualifié par les uns et les autres comme étant «la solution » à la crise sécuritaire que traversait le Mali.

Puis en aout 2018, IBK est réélu pour un second mandat sous une tension entre « Boua ka bila », ses adversaires et « Boua ta bila », ses partisans. Et depuis, les problèmes se multiplient surtout autour de la sécurité au Mali. A la crise du Nord s’est ralliée celle du Centre et un conflit intercommunautaire. Comme si cela ne suffisait pas, des vidéos montrant des centaines de jeunes soldats maliens se faisant ôter la vie par les terroristes dans des conditions atroces, ont fait le tour du monde. Ces actes ignobles ont affecté la population. Comme pour ne rien arranger, Salif Kéita, la star mondiale malienne, est venu en rajouter en demandant à son grand frère de se démettre s’il n’a pas de solution.

Cette demande qui intervenait à la suite de beaucoup d’autres anonymes a amené votre hebdo préféré à s’est intéressé à la question.

Que dit la loi sur la démission du Président de la République ? Quels sont « les risques » pour le Mali aujourd’hui ? La démission d’IBK va-t-elle régler ou compliquer la situation ? Nous avons interrogé les spécialistes.

Alors, qui serait le président idéal pour les Maliens ? Si IBK venait à partir vers qui les Maliens vont ils se tourner ?

Soumba Diabaté (Stagiaire) /

Source Le Flambeau

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *