Vous devez respecter le droit d'auteur
Culture

Point de mire : l’Afrique aujourd’hui a plus besoin de justice que d’aide

L’Afrique est donc l’espace de déploiement le plus important de l’action humanitaire. Les Organisations non gouvernementales (ONG) sont installées à demeure dans la plupart des pays, où elles sont désormais devenues des acteurs économiques parmi d’autres. L’aide y est, après l’État, le deuxième employeur.

L’action humanitaire d’urgence, conçue pour intervenir ponctuellement dans le cadre de crises graves mais sporadiques, est ainsi devenue un partenaire non pas du développement, mais la gestion des crises dans certains pays, crises dont la fréquence a laminé les capacités de récupération des populations civiles.

Lors de la «décennie du chaos», des populations entières ont dépendu d’une assistance internationale, dans les camps des déplacés et de réfugiés bien sûr, mais aussi dans les villes des pays en guerre, qu’encerclaient souvent des zones d’insécurité tenues par la rébellion.

Villes angolaises, soudanaises, sierra-léonaises notamment, en état de siège, dont le seul cordon ombilical était une assistance alimentaire précaire car les convois routiers, comme les acheminements aériens, constituent la cible par excellence de toutes les revendications.

Sylvie Brunel (extrait de L’Afrique).

 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *