Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
PGRCI : Le bilan à mi-parcours – MALI CANAL
Vous devez respecter le droit d'auteur
Politique

PGRCI : Le bilan à mi-parcours

En marge de la 20e édition de la Quinzaine de l’environnement, le Projet de gestion des ressources des risques climatiques et d’inondations au Mali (PGRCI), a tenu une conférence, le 14 juin 2019 au Parc national de Bamako, autour de ses acquis à mi-parcours.

Dans le bilan à mi-parcours présenté, le PGRCI a travaillé sur le renforcement technique de ses structures partenaires. Il s’agit de l’Agence nationale de la météorologie, la direction nationale de l’hydraulique, la direction nationale de l’assainissement et du contrôle de la pollution et des nuisances (DNACPN) et la direction générale de la protection civile. Ces structures, selon la coordinatrice du PGRCI, Mafing Koné, ont été dotées d’équipements de prévision et de préparation dans le cadre de la gestion des risques d’inondations.

Il y a aussi eu la mise en place, dans les zones d’intervention du projet, des comités de veille qui représentent la population. Cette mise en place a été précédée par des séances de sensibilisation et de formation à l’endroit les populations bénéficiaires autour de la gestion des risques climatiques et inondations.

Ces acquis sont “satisfaisants“, soutient la coordinatrice du projet. Ils seront renforcés “afin de gérer et de réduire efficacement les impacts négatifs des inondations sur les communautés locales et l’infrastructure au Mali“, dit-elle.

La conférence débat a renforcé également les connaissances des participants sur les prévisions météorologique, hydrologique des crues, la pollution de l’air, l’alerte précoce en réponses aux risques d’inondations et leurs impacts sur les secteurs socio-économiques et le développement durable.

Le Projet de gestion des ressources des risques climatiques et d’inondations au Mali (PGRCI) s’étend sur une période de cinq ans (2017-2022). Le partenaire de mise en œuvre au Mali est l’Agence de l’environnement et du développement durable (AEDD).

Kadiatou Mouyi Doumbia

Source : Mali tribune

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *