Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Performances de la BNDA en 2020 : Total bilan de 568 milliards Fcfa, résultat bénéficiaire de 8,2 milliards Fcfa et des fonds propres de 72 milliards Fcfa – MALI CANAL
Economie

Performances de la BNDA en 2020 : Total bilan de 568 milliards Fcfa, résultat bénéficiaire de 8,2 milliards Fcfa et des fonds propres de 72 milliards Fcfa

La Banque nationale de développement agricole (Bnda) a tenu, le mercredi 19 mai 2021, la 140e session de son Conseil d’administration présidée par Moussa Alassane Diallo (PCA). A l’ouverture de la session, le président du Conseil d’administration a fait savoir que pour l’exercice clos au 31 décembre 2020, la Banque verte a réalisé un total bilan de 568 milliards Fcfa contre un résultat bénéficiaire de 8,2 milliards Fcfa et a porté ses fonds propres à 72 milliards Fcfa (+9 %) par rapport à l’exercice 2019. Et l’agriculture demeure le cœur de métier de la Bnda.

C’est un président de Conseil d’administration très satisfait qui a annoncé la performance réalisée par la Banque nationale de développement agricole (Bnda) durant l’année 2020. Il a fait savoir que durant l’exercice clos au 31 décembre 2020, la Banque verte a réalisé un total bilan de 568 milliards Fcfa contre un résultat bénéficiaire de 8,2 milliards Fcfa et a porté ses fonds propres à 72 milliards Fcfa (+9 %) par rapport à l’exercice 2019. Avec ce total bilan de 568 milliards Fcfa, a-t-il affirmé, la Bnda a atteint ses objectifs grâce à une adaptation constante des moyens de production aux nombreux défis. Ce qui lui a permis d’améliorer sa position dans le peloton de tête du système bancaire malien, tout en demeurant le premier partenaire financier de l’agriculture malienne. En effet, en 2020, la Bnda a injecté 213 milliards Fcfa dans le financement de l’agriculture dont 6 milliards Fcfa en direction des organisations paysannes, 190 milliards Fcfa pour les agro-industries et les fournisseurs d’intrants. Elle a financé les petites et moyennes entreprises agricoles et industrielles pour 103 milliards Fcfa et les particuliers pour 77 milliards Fcfa pour leur équipement et leur habitat.

La Bnda a maintenu son volume global d’activités et amélioré son positionnement par rapport à la concurrence. Elle détient 11 % de dépôts bancaires et 13 % des crédits bancaires au 31 décembre 2021.

Le Produit net bancaire en croissance de 9%

Parlant des résultats, Moussa Alassane Diallo (PCA) a informé que la Bnda a amélioré ses performances financières en créant une valeur ajoutée plus importante. Ainsi, en 2020, le Produit net bancaire (PNB) est passé de 40 milliards Fcfa à 44 milliards Fcfa, soit une augmentation de 9 %. La Bnda a poursuivi sa politique d’assainissement du portefeuille de crédit. Le taux de douteux est passé de 9,3 % en 2019 à 8 % en 2020. Le taux de provisionnement des douteux est de 98 %. Les créances douteuses nettes sur capitaux propres et assimilés passent de 5 % en 2019 à 1 % en 2020. Le coefficient d’exploitation s’établit à 53,7 % au 31 décembre 2020 contre 51,10 % en 2019.

Le résultat net après impôt s’établit à 8,2 milliards Fcfa en 2020, soit un taux de réalisation budgétaire de 83 %. La Bnda a contribué à la solidarité nationale, notamment à travers les impôts payés à l’Etat en nette progression conformément à l’évolution de l’activité. Les impôts payés totalisent 13,5 milliards Fcfa en 2020 contre 13 milliards Fcfa en 2019. Le Conseil d’administration de la Bnda a contribué à la lutte contre la pandémie du coronavirus en apportant une contribution financière de 75 millions Fcfa au gouvernement du Mali.

“L’agriculture demeure le cœur de métier de la Bnda”

Comme indicateurs d’activité, Moussa Alassane Diallo (PCA) a informé que la Bnda a conformé sa position sur le marché bancaire avec une augmentation du nombre de clients établi à 354 000 (7 %) en 2020. Ce qui fait de la Bnda une banque de proximité qui contribue à l’amélioration de la bancarisation de la population malienne et à l’inclusion financière à travers 48 points de vente, 72 guichets automatiques (GAB) offrant des produits et services diversifiés. En matière de dépôt, a-t-il fait connaître, les clients font davantage confiance à la Bnda, comme en témoigne l’évolution des dépôts des différents segments de la clientèle.

“Les dettes à l’égard de la clientèle (y compris dettes rattachées) augmentent de 15 % (49 milliards Fcfa) et s’établissent à 374 milliards Fcfa au 31 décembre 2020. La part la plus grande revient aux particuliers avec 50 % des dépôts. De même, l’activité crédit se développe et s’adresse à tous les secteurs de l’économie malienne. L’agriculture demeure le cœur de métier de la Banque. Le financement annuel de l’économie malienne par la Bnda atteint 460 milliards Fcfa en 2020 dont 46 % pour l’agriculture. L’encours brut des engagements sur la clientèle augmente de 3 % et s’établit à 433 milliards Fcfa en 2020”, a-t-il signalé.

Toutes ces performances de la Bnda ont été atteintes grâce à sa Direction pilotée par Souleymane Waïgalo (directeur général) et le personnel qui s’élève à 462 agents en 2020. A cet effet, Moussa Alassane Diallo a fait remarquer que “l’adaptation constante de l’organigramme, la mobilité du personnel et les formations (interne, diplômantes et stages pratiques à l’étranger) ont permis à la Bnda de poursuivre sa croissance”.

En plus de sa politique de recrutement des jeunes, la Bnda participe à la formation et à l’encadrement des jeunes universitaires en offrant des stages pratiques à des dizaines d’étudiants.

Pour les résultats obtenus en 2020 dans un contexte marqué par la pandémie de Covid-19 et la perturbation de l’économie malienne, Moussa Alassane Diallo, au nom des administrateurs, a adressé au directeur général, Souleymane Waïgalo, à toute l’équipe de Direction et à l’ensemble du personnel de la Bnda, ses très vives et chaleureuses félicitations. Il a exprimé ses remerciements aux commissaires aux comptes dont le mandat s’achève à la fin des travaux de clôture de l’exercice 2020 et l’arrêt des comptes au 31 décembre 2020.

                             Siaka DOUMBIA 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez respecter le droit d'auteur