Vous devez respecter le droit d'auteur
Actualité Politique

Ouverture de la session budgétaire de l’Assemblée nationale du Mali : Outre la loi de finances 2020, une quarantaine de projets de textes figurent dans le tableau de saisines

L’Assemblée nationale du Mali a procédé, hier, lundi 7 octobre 2019, à l’ouverture solennelle de sa session ordinaire d’octobre 2019. La cérémonie d’ouverture s’est tenue dans la salle Modibo Keïta de l’Hémicycle, en présence du président de l’Assemblée nationale du Mali, l’honorable Issaka Sidibé, le président de l’Assemblée nationale du Burkina Faso, Honorable Alassane Bala SAKANDE, les membres du gouvernement avec à leur tête, le Premier ministre, Dr Boubou Cissé, les honorables députés. Outre la loi de finances 2020, environ une quarantaine de projets de textes figurent dans le tableau de saisines du parlement malien.

Après le discours du président de l’Assemblée nationale du Burkina Faso, Honorable Alassane Bala SAKANDE, le président de l’Assemblée nationale du Mali, l’honorable Issaka Sidibé a fait savoir que l’ouverture de cette session intervient à un moment où le Mali cherche à consolider sa cohésion à travers l’organisation du dialogue national inclusif. A cet effet, il a invité les forces vives du Mali à participer activement aux autres étapes de cet événement. « Ce dialogue auquel sont conviées toutes les forces vives de la nation, sans exclusion aucune, sera le cadre idéal d’échanges entre Maliens pour faire, en toute responsabilité, un diagnostic sans complaisance de la crise multiforme que vit notre pays afin d’y proposer des pistes de solutions durables », a-t-il dit. S’agissant les tensions sociales pour l’amélioration d’infrastructures routières, l’honorable Issaka Sibibé a encouragé le Premier Ministre, Dr Boubou Cissé à tout mettre en œuvre pour honorer les différents engagements pris dans ce cadre, dans les délais prévus, et surtout à être davantage proactif sur ces genres de questions. Par ailleurs, il a dénoncé les attaques terroristes du Camp militaire de Boulkessi et du Poste de Mondoro, survenues dans la nuit du 29 au 30 septembre 2019 ayant fait plusieurs morts. Pour lui, l’ordre du jour de la présente session ordinaire sera principalement axé sur l’examen du projet de budget d’Etat 2020 que le Gouvernement a déjà déposé sur la table de l’Assemblée Nationale. « Après avoir réussi les deux premiers exercices en « mode programmes »en 2018 et 2019, ce sera une fois de plus, l’occasion de démontrer notre aptitude à examiner les lois de finances sur la base de la présentation novatrice dans laquelle le Mali s’est engagé. Déjà pionniers dans le domaine au sein de l’espace UEMOA, ce dont nous sommes fiers, nous entendons également conserver notre leadership en la matière car notre volonté politique à aller vers plus de transparence et de rigueur dans la gestion publique demeure constante. Nous sommes décidés pour cela à travailler de concert avec l’exécutif pour l’instauration au Mali d’une culture financière plus démocratique et plus efficiente visant exclusivement à protéger l’utilisation de l’argent public. Outre la loi de finances 2020, environ une quarantaine de projets de textes figurent dans notre tableau de saisines auxquels s’ajouteront certainement d’autres en cours de session. Chers Collègues, à ce stade de la vie de notre nation, nul besoin de vous rappeler qu’en plus des saisines suscitées, nous serons beaucoup sollicités sur le chantier des réformes politiques en cours. Cette situation exige que nous soyons permanemment en alerte et bien préparés pour jouer toute notre partition. J’en appelle par conséquent à votre sens élevé de responsabilité pour continuer à exercer la plénitude de vos compétences durant tout le temps qui nous est imparti pour le reste de notre mandat », a conclu l’honorable Issaka Sidibé.

Aguibou Sogodogo

Source le republicain

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *