Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Ousmane chérif Madani Haidara lors de la conférence de presse des des confessions religieuses et de la société civile hier : “je pense que le départ du président de la République, IBK, n’est pas la solution” – MALI CANAL
Actualité Société

Ousmane chérif Madani Haidara lors de la conférence de presse des des confessions religieuses et de la société civile hier : “je pense que le départ du président de la République, IBK, n’est pas la solution”

Il n’est un secret pour personne que le Mali traverse actuellement une crise de grande envergure ayant mis à jour les multiples maux qui minent notre société. Après les élections législatives tant attendues des voix de contestations se sont levées partout dans le pays pour protester contre des résultats « erronés » mais aussi pour exprimer un malaise qui n’a fait que s’accentuer. Ainsi depuis le début de la crise plusieurs personnalités, groupements et associations se sont faits entendre pour tenter de sensibiliser, de calmer la situation, ou pour d’autres tout simplement mettre l’huile sur le feu. C’est ainsi que les représentants des confessions religieuses ont eux aussi tenus une conférence de presse a la veille de la grande marche du 5 Juin. Conférence durant laquelle ils ont invité tout un chacun à garder le calme, sans pour autant réellement donner leur avis sur la situation. Mais il semblerait que ces derniers aient décidé de sortir de leur silence et ce à travers une conférence de presse tenue hier 11 juin au siège du Haut conseil Islamique.

En effet, dans le but de contribuer à l’apaisement social et face à la dégradation de la situation sociopolitique actuelle, les organisations de la société civile et les représentants des confessions religieuses se sont constitués en cadre d’action de médiation, et de veille. Etaient présents les représentants des confessions religieuses chrétiennes en lieu et place de Monseigneur Jean Zerbo, l’archevêque de Bamako, Révérend Nouh Ag Infahi Yattara de l’Eglise protestante ; le pasteur Diarra ;  Cherif Ousmane Madani Haidara, président du Haut conseil Islamique, l’imam Mouhamed Traore ; l’imam Ibrahim Kantao et Madou Diamoutene secrétaire Général du haut conseil Islamique.

Tour à tour, les hommes de foi se sont personnellement exprimés sur la situation chaotique que vie actuellement notre pays. Aucun sujet n’a été épargné. A l’unanimité, tous conviennent que la démission du Président de la république n’est pas la solution pour une sortie de crise et serait même une erreur pour un pays comme le nôtre qui peine à sortir des répercussions du coup d’état récent perpétré en 2012. L’imam Mouhamed Traore, n’a pas hésité à prendre comme exemple les pays voisins tel que la Tunisie, le soudan, la Libye ou encore la somalie, qui dans un passé proche se sont vus privés de leurs présidents ce qui a ( …)

Source : Nouvel Horizon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez respecter le droit d'auteur