Vous devez respecter le droit d'auteur
Actualité Sécurité

Opération barkhane : point de situation du 18 au 24 octobre 2019

SITUATION MILITAIRE DU THÉÂTRE
Dans une logique d’approche zonale en Bande Sahélo-Saharienne, la force Barkhane poursuit son effort dans la région du Liptako-Gourma – grande comme un quart du territoire métropolitain français – en appuyant les forces partenaires par le biais d’opérations conjointes et en agissant au profit de la population.
ACTIVITÉ DE LA FORCE
Cette semaine, Barkhane et ses partenaires ont poursuivi leurs efforts de lutte contre les groupes armés terroristes dans le Liptako-Gourma.
Opération contre les groupes armés terroristes dans le Liptako malien
Du 15 au 23 octobre, les commandos de la force Barkhane ont été engagés dans une opération dans le Liptako malien pour mener une patrouille d’action et de recherche dans la profondeur, en complément de l’action d’un sous-groupement tactique opérant également dans la région, aux côtés des soldats maliens.
En fin de saisons des pluies, l’objectif de cette opération était de marquer la présence de Barkhane dans la région et de maintenir la pression sur les groupes armés terroristes (GAT), notamment l’EIGS, dans ses zones refuges et difficiles d’accès, pour en réduire le potentiel.
Au cours de cette opération, le jeudi 17 octobre, alors qu’elle était observée par un groupe de combattants GAT appartenant à l’EIGS, une colonne de la force Barkhane a manœuvré, adaptant sa progression en fonction des renseignements, avant d’être prise à partie.
Progressant à travers plusieurs positions ennemies successivement décelées, avec l’appui de patrouilles alternativement composées d’hélicoptères Tigre et de Mirage 2000, les commandos sont parvenus à surprendre et à déstructurer le groupe armé terroriste présent sur la zone d’action. Au final, un groupe de combat terroriste complet composé de 8 combattants a été neutralisé et de nombreuses ressources dont 7 motos et des armes ont été saisies.
L’origine de ce succès repose sur la capacité de manœuvre de la force Barkhane, son aptitude à exploiter les moyens mis à disposition et enfin sur son endurance sur le terrain.
Cette opération démontre surtout la capacité et la volonté de la force Barkhane d’opérer dans les zones reculées, pour améliorer la situation sécuritaire du Mali, au profit des populations. L’affaiblissement des groupes armés terroristes reste une mission principale de la force Barkhane, qui va de pair avec l’accompagnement de la montée en puissance des armées des pays du G5 Sahel afin qu’elles acquièrent, à terme, la capacité d’assurer leur sécurité de façon autonome, ainsi que celles de leurs populations.
Appui aux soldats maliens de la force conjointe du G5 à Boulikessi
Du 15 au 18 octobre, la force Barkhane a conduit l’opération NAFA qui consistait à appuyer les FAMa de la force conjointe du G5 Sahel dans le renforcement des défenses du camp de Boulikessi et conforter le dispositif de réaction en cas d’attaque. Il s’agissait de créer les conditions devant permettre aux soldats maliens d’assurer la défense de cette emprise.
Une cinquantaine de soldats français ont été héliportés sur le site avec du matériel spécifique destiné à renforcer la protection et la défense du site (PRODEF) : des postes de combat ont été aménagés, la défense passive du camp a été valorisée.
Au cours de cette opération, les militaires maliens ont également été instruits sur certaines procédures propres à la défense de poste.
Au cours de cette opération, le bataillon de forces spéciales maliennes (BAFS) a pris à partie un groupe armé terroriste le 16 octobre, alors qu’il effectuait une patrouille au large de l’emprise. Au cours de cet accrochage, les soldats du BAFS ont mis hors de combat plusieurs terroristes, sans que la force Barkhane n’ait besoin d’intervenir.
Sorties air hebdomadaires (bilan du 16 au 22 octobre inclus)
Les avions de la force Barkhane ont réalisé 91 sorties, parmi lesquelles 29 sorties de chasse, 19 sorties de ravitaillement/ISR et 43 missions de transport.
Contact presse : barkhane.com@gmail.com

À N’Djamena, le 24 octobre 2019

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *