Vous devez respecter le droit d'auteur
Sécurité

Opération Barkhane : actualité des opérations du 8 au 14 mai 2020

Opérations des commandos et de la composante aérienne de Barkhane dans le Gourma

Les 2 et 4 mai derniers, la force Barkhane a mené deux nouvelles opérations commandos destinées à affaiblir les groupes armés terroristes (GAT) agissant dans la région du Liptako-Gourma.
La première opération s’est déroulée le 2 mai, au sud-ouest de Gossi au Mali, région où sévit le RVIM. Elle a été menée par des commandos au sol et un module héliporté appuyé par un drone. La deuxième opération a été réalisée le 4 mai, au nord de Gorom-Gorom au Burkina Faso, dans une région connue pour être une zone de prédation de l’EIGS. Des frappes aériennes de Mirage, y ont été couplées à l’engagement d’hélicoptères de combat et de drones.

Ces deux opérations ont permis de mettre hors de combats plusieurs membres de ces GAT, et ont également donné lieu à la destruction de 5 motos et à la saisie d’armement, de téléphones et de matériel électronique.
Avec ces deux opérations, la force Barkhane continue ainsi de fragiliser le potentiel des GAT du RVIM et l’EIGS.

Opération héliportée dans le Gourma malien

Par ailleurs, les 26 et 27 avril, la force Barkhane a mené une action coup de poing en plein cœur du Gourma malien à partir de la Base opérationnelle avancée de Gossi, afin de caractériser une présence éventuelle de terroristes. Déposés de nuit par hélicoptères, les soldats ont progressé silencieusement sur plusieurs kilomètres pour encercler une position pouvant être un lieu de passage fréquent des GAT. Cette opération a permis de caractériser un point clé du terrain dans une zone d’intérêt de la force Barkhane. Ce type d’action démontre la capacité de la force à intervenir par surprise, au moment où on l’attend le moins. Ces actions sont indispensables pour créer l’incertitude chez les GAT et permettent d’exercer sur eux une pression constante.

Barkhane rénove des puits de la ville de Tessit

Enfin, le 23 avril, la force Barkhane a participé à l’inauguration de plusieurs projets d’action civilo- militaires, dont deux puits dans la ville de Tessit, dans le Gourma malien. Ces projets, conduits par les équipes de coopération civilo-militaires (CIMIC) de Barkhane, répondent à certains besoins urgents de la population, et précèdent d’une manière plus générale les actions d’ampleur mises en œuvre par les acteurs du développement.

Ainsi, un puits au marché et un puits à proximité du camp des Forces armées maliennes ont été inaugurés en présence des autorités locales et militaires.
Les équipes CIMIC travaillent quotidiennement auprès de la population, afin de comprendre leurs besoins premiers. Elles réalisent des projets qui faciliteront la vie du plus grand nombre de personnes.

Conduite par les armées françaises, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, l’opération Barkhane a été lancée le 1er août 2014. Elle repose sur une approche stratégique fondée sur une logique de partenariat avec les principaux pays de la bande sahélo-saharienne (BSS) : Burkina-Faso, Mali, Mauritanie, Niger, et Tchad. Elle regroupe environ 5100 militaires dont la mission consiste à lutter contre les groupes armés terroristes et à soutenir les forces armées des pays partenaires afin qu’elles puissent prendre en compte cette menace.

Suivez l’actualité de la Force Barkhane sur Facebook : https://www.facebook.com/Barkhane/ Contact presse : barkhane.com@gmail.com

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *