Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Note personnelle de réflexions sur la transition au Mali – MALI CANAL
Politique

Note personnelle de réflexions sur la transition au Mali

Le Conseil National de Salut du Peuple (CNSP) doit jouer un rôle d’arbitre, de conseil et être équidistant des forces politiques. Il faut surtout qu’il évite un bicéphalisme à la tête de l’Etat comme lors de la transition de 2012, pour cela, il faut le dissoudre une fois les organes de la transition mis en place ; il ne doit pas diriger la transition au risque de remettre en cause sa neutralité et d’avoir à dos une partie des Maliens et la communauté internationale.

II désignera ses représentants dans les organes de transition (Conseil National de Transition (CNT) et gouvernement) ; il doit se focaliser sur des questions de défense, de sécurité et d’administration territoriales ; occuper les postes en second au niveau du CNT et du gouvernement. Les Ministres en charge de la défense, de la sécurité et de l’administration territoriale doivent avoir rang de ministre d’Etat, à ce titre, ils rendent compte directement au Président de la République de Transition (PRT) ; • faire attention à ne pas être embarqué ou manipulé par l’élite politico-administrative et économique des 30 dernières années qui a une grande part dans la déliquescence de l’Etat et qui a cheminé avec tous les pouvoirs.

Président de la République de Transition (PRT)

  • Le PRT doit être choisi par un collègue composé de militaires, religieux, société civile et partis politiques. Les critères à mettre en avant sont l’esprit patriotique, la probité, l’éthique, l’intégrité, la compétence et l’impartialité, pas d’affiliation à un parti politique, ni être militaire., fermeté ; • il doit avoir une connaissance du fonctionnement institutionnel, du pays et des terroirs ; • Le collège de désignation doit tenir compte de sa neutralité, sa capacité de gestion en période d’incertitude (esprit d’ouverture et sens du compromis) et sa vision claire du besoin de changement exprimé par le peuple et sa carrure aux plans national et international ; • le PRT doit être faire l’objet de consensus au sein du collège de désignation et ne doit pas être candidat aux prochaines élections (présidentielle et législatives) ;• le PRT est chef de l’Etat.

Conseil national de Transition (CNT)

  • Le CNT joue un rôle législatif et est présidé par un président avec des vice-présidents. Il comprendra des commissions de travail pour se pencher sur les réformes clefs de la transition. • Les membres ne doivent pas dépasser 100 et sont désignés par les forces vives (militaires, religieux ???, société civile, syndicats et partis politique) ; • la composition doit tenir compte de la sociologie de la population. Chaque composante devant prendre en compte la jeunesse et le genre.

Premier ministre et gouvernement

  • Le PM et les membres du gouvernement (25 maximum) sont nommés par le PRT. Le choix se fait sur la base de critères de compétences et de bonne moralité. Ils ne doivent pas être candidats aux prochaines élections (présidentielle et législatives) ; • La tâche du gouvernement consistera à rapprocher l’administration des administrés surtout en termes de qualité du service public et d’efficacité administrative. • Il se chargera de la mise en œuvre des réformes en vue d’élections justes, transparentes et veillera à la neutralité de l’administration ; • il doit engager l’audit de certains secteurs clés (défense, sécurité, agriculture, économie …) et des poursuites éventuelles en cas de manquements graves aux biens et deniers publics. Principales réformes • La nouvelle constitution (ou révision de la constitution ??) ; • la réforme électorale (code et processus électoraux, charte des partis politiques…) pourquoi ne commencer un début d’harmonisation des organes en charge des élections en vue de les rationaliser (début d’opérationnalisation de l’organe unique et indépendant en charge des élections). Un véritable processus électoral transparent et juste ; • l’outil de défense et de sécurité qui tient compte des enjeux géostratégique; •la nouvelle carte administrative et l’efficacité de l’action publique.

Daouda TOURE/cadre malien+221 77 822 76 19dftoure@yahoo.fr

Source : Sud Hebdo

 

 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez respecter le droit d'auteur