Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Nomination de Dioncounda : humilité et innovation – MALI CANAL
Actualité Société

Nomination de Dioncounda : humilité et innovation

L’approche au centre relève de l’humilité. Personne n’a de solution miracle. Il faut donc oser, tenter, essayer…innover….
Le centre est tellement un chaudron qu’aucune initiative nouvelle n’est de trop. On peut tout tenter, tout essayer avec l’humilité que le bâton magique, sauf dans les films, n’existe pas et que la solution miracle relève du discours.
Je pense que c’est donc une bonne décision mais le Professeur n’a pas de bâton magique. Le Centre du Mali est un cocktail de pièges et de complexités. Donc, tout en lui souhaitant bonne chance, nous avons, comme nous le conseille un jeune frère, un optimisme mesuré.
Tout bon patriote ne peut que souhaiter la réussite de l’ancien président de la transition malienne, sa réussite sera notre réussite.
J’ai lu des arguments de télescopage en matière de gouvernance locale. Je rappelle qu’il y a tellement à faire au centre que Dioncounda ne pourra pas gêner le gouverneur si tant est que leurs souhaits communs convergent pour la réussite du Mali. Au contraire, le prof sera un conseiller pour le gouverneur lui-même. Le gouverneur sera aussi le premier conseiller du professeur. Dioncounda, vu son statut d’ancien président, a facilement accès au Président IBK que le gouverneur et même les ministres. Le prof peut souvent ALERTER à temps le Président.
Je rappelle aussi que le gouverneur ayant été relevé, le prochain qui sera nommé aura besoin d’un temps d’immersion pour s’imprégner et les conseils ne seront pas de trop.
Il reste maintenant au Haut représentant de faire montre de courage, d’avoir de la personnalité pour ne pas grossir le rang des conseillers inutiles (ces conseillers qui aiment chanter les louanges chefs, servir de béni oui oui, rire).
Au delà de cette nomination, le Centre a d’ailleurs besoin d’autres initiatives de médiation impliquant les personnalités et élites locales, qu’elles soient ce qui est convenu d’appeler “les tireurs de ficelles” ou de gens influents de bonne foi connaissant les subtilités du centre et y bénéficiant d’une aura, d’une estime.
Prions pour la réussite et la réconciliation! Tout le monde peut y jouer un rôle (même avec des messages d’apaisement sur les réseaux sociaux). Évitons le piège ethnique! Vive le Mali!
Babemba Touramakansi

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez respecter le droit d'auteur