Vous devez respecter le droit d'auteur
Environnement

Multiplication des mouvements de contestation et de revendication : à qui profite le bazar ?

Depuis quelques jours, la jeunesse malienne comme par magie, est entrain de s’enflammer ça et là pour multiplier les mouvements de revendications, des actions dites concrètes et citoyennes contre le gouvernement, laissant place au désordre et parfois même des troubles à l’ordre publique . Toutefois, les acteurs des mouvements de contestation et revendications oublient que ce bazar ne profite ni à l’Etat ni à la population. Pire, ils dégagent une très mauvaise image de ce pays qui a tant donné à ses fils.

Le contexte actuel du Mali est aujourd’hui connu de tous; notre pays est à une étape cruciale de son évolution. Jamais dans l’‘histoire nous n’avons fait face à une telle situation de crise profonde multidimensionnelle! Cependant, l’arbre ne doit pas cacher la forêt et cette nouvelle identité d’incivisme que la jeunesse malienne s’est collée est une véritable humiliation pour le Maliba face aux autres pays de la sous région.
Ayons le courage de le dire!!! Au cours des premiers 100 jours du jeune technocrate à la tête de la primature, on ne peut nier que les lignes ont véritablement bougé comparé à l’époque de son prédécesseur, où le pays était en pleine ébullition de Bamako jusqu’à Kidal; la colère était unanime chez tout les maliens.

Avec cette initiative prise sur instruction du Président de la République, d’aller au contact de la population, pour s’enquérir de leurs difficultés le PM a marqué des pas multiples dans le sens de l’apaisement du climat social. Et les preuves sont bien visibles. En un mot, comme en 100, nombre de jours passés à la Primature, Dr Boubou Cissé a réussi là où certains ont échoué car sans volonté politique réelle, le Premier Ministre est engagé et se dit apte à se sacrifier s’il le faut au profit du bien être de la population. Tant il est vrai que que l’avenir d’une Nation, c’est une jeunesse et vu que le PR IBK a placé ce second mandat sous le signe de la jeunesse, c’est aux jeunes maliens de faire la différence entre revendications légitimes et incivisme . La façon cavalière dont ils ont érigé des barricades sur les différents axes stratégiques, est déplorable compte tenu de leur apport dans notre balance économique.

La résolution de la cette crise multidimensionnelle défie notre capacité de résilience et appelle du temps et de l’imagination de tous les maliens. Alors, sortons de ces folies de désordre et n’acceptons pas d’être les manœuvres de ces migrants politiques qui ne souhaitent que profiter de telles situations pour noyer le poisson.

Bintou Diarra

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *