Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Mouvement du 5 juin : Soumeylou Boubèye Maïga dénonce “l’appel à la démission du président IBK’’ – MALI CANAL
Actualité Politique

Mouvement du 5 juin : Soumeylou Boubèye Maïga dénonce “l’appel à la démission du président IBK’’

Longtemps  resté en marge des manifestations et des déclarations exigeant la démission du Président de la République, l’ancien premier, Soumeylou Boubèye Maïga a décidé de prendre position dans la crise institutionnelle qui se profile à l’horizon.   

Le vendredi dernier, au terme d’une réunion du Comité exécutif  de l’Alliance pour la Solidarité au Mali-Convergence des forces patriotiques (ASM-CFP),  il a signé un communiqué qui fait état d’une analyse approfondie de toutes les situations qui prévalent au pays.

Ainsi, ce parti allié du Président de la République dit ‘’ prendre acte  des revendications et de préoccupations par certains acteurs sociaux et politiques, note que  ces revendications et préoccupation sont justes et légitimes, dénonce  la demande de démission du Président de la République’’.  Par conséquent,  le comité exécutif de l’ASMA déclare  ‘’exhorter le Président de la République à user de toutes ses prérogatives constitutionnelles  pour apporter une réponse adéquate aux problèmes qui sont posés par le mouvement du 5 juin-Rassemblement des forces patriotiques’’.

Pour clore ce communiqué, ce parti de la majorité présidentielle a réaffirmé son attachement au dialogue et à la concertation tout en engageant  ses différents acteurs à s’inscrire leurs actions dans ce cadre’’.

Malgré cette position adoptée par le parti présidé par l’ancien premier, Soumeylou Boubèye Maïga,  il a publié un rapport  sans complaisance sur l’arrêt de la Cour Constitutionnelle sur les résultats définitifs des élections législatives de 2020.  Dénonçant  l’issue des législatives, qui fait partie des points de revendications des contestataires du régime en place,  le comité exécutif de l’ASMA-CFP déclarait : «  toutes les décisions rendues par la Cour Constitutionnelle, de la validation des candidatures à la décision sur les recours en rectification des erreurs matérielles manifestes contenues dans l’arrêt portant proclamation des résultats du deuxième tour des élections législatives 2020, ont particulièrement visé notre Parti comme si l’objectif recherché était de l’affaiblir voire de l’anéantir »

Siaka DIAMOUTENE

Source : Maliweb.net

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez respecter le droit d'auteur