Vous devez respecter le droit d'auteur
Politique

Moussa Diawara : ami ou ennemi des Maliens ?

On l’en veut à tord ou à raison. Condamné au silence et à la vigilance alors qu’il est le maître de la sécurité du territoire national. Mais le controversé Moussa Diawara n’est pas homme à se laisser à battre.

Il est sans doute le général militaire le plus connu de la Garde nationale. L’homme se faisait discret, respectant ainsi les consignes des plus hautes autorités de l’État, mais il est toujours sous le feu de certains Maliens qui l’en veulent, pour ses arrestations dignes d’un film hollywoodien.

Il est devenu du coup l’homme à battre car, pour des Maliens, l’insécurité est en train de prendre de l’ampleur, sans que l’homme ne pipe un seul mot. Surtout que les terroristes et les jihadistes sont devenus les maîtres du septentrion et le Centre du Mali.

Malgré cela, il faudra reconnaître que Moussa Diawara se démarque par son sang-froid absolu. Ce côté “so British” se double d’une fascination pour le modèle anglais. Pas pour la caricature de James Bond, mais pour les méthodes de renseignement.

S’il est vrai que le général Moussa Diawara, directeur général de la Sécurité d’État, a fêté ses cinquante ans en grande pompe le samedi 9 mars 2019 à Bamako, -une soirée luxueuse qui suscite l’indignation de certains depuis que des images ont commencé à fuiter sur les réseaux sociaux, -l’homme est resté lui-même avec son calme olympien, pour se concentrer sur sa mission.

Moussa Diawara connaît les risques inhérents aux lourdes responsabilités qui sont les siennes, le boss du renseignement intérieur est exposé. Il peut servir de fusible à tout moment. Mieux, il faut comme lui avoir des nerfs d’acier !

Moussa Diawara prend ses responsabilités quand cela est jugé nécessaire. De tels sacrifices consentis au nom de la patrie ne peuvent rester dans l’anonymat. Place au renseignement préventif, aux arrestations ciblées, au respect des normes judiciaires, à la pénétration en profondeur des réseaux islamistes et à la déradicalisation. Pour réussir tout cela, il faut s’armer d’un courage et d’un bon réseau de collaborateurs dignes de confiance.

Certes, la mission que lui a confiée le Chef de l’Etat est un lourd fardeau, et en tant qu’être humain, il sera toujours objet à la discussion. On le qualifie d’homme courtois, serviable, souriant, très attentif aux complaintes de ses compatriotes.

Mais, il a l’obligation de redonner confiance aux Maliens en agissant efficacement et avec sérénité pour mettre hors d’état de nuire les ennemis de la République. C’est la seule condition qui pourra lui donner une autre image auprès de ses compatriotes, lesquels le trouvent trop festif et inefficace. Surtout que des Maliens pensent que son service est devenu un loup pour les Maliens.

Les commentaires sur sa personne continuent comme une traînée de poudre, mais l’homme fort de la SE et ses agents se disent déterminés à renforcer leur engagement patriotisme pour le bonheur des Maliens. Vivra verra !
Salam!!!!

Correspondance particulière

Source : Malicanal.com

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *