Politique

Mossa Ag Assarid et Mossa Ag Attaher , deux hommes, une idéologie, une vision et un seul combat

L’opiniâtreté, la témérité, l’outrecuidance caractérisent ces deux hommes, maîtrisant la parole et les arcanes de la diplomate.

Des communicateurs de bon aloi !

On les présente comme les stars du Dialogue national inclusif (DNI) dont les prises de parole et agissements alimentent les discussions dans les coulisses du Centre international de conférence de Bamako (CICB).

Les jours se suivent sans forcément se ressembler (dôn té wélé dôn na).

D’aucuns préconisent justice et réparations avant d’aller vers le pardon et la réconciliation des cœurs et des esprits.

D’autres disent que c’est pas le moment de remuer le couteau dans la plaie non encore cicatrisée, encore moins de procéder à des règlements de comptes en proposant un moratoire des clivages…

En tout état de cause, le DNI est un cadre où les uns et les autres se parlent, s’expliquent, se clarifient, bref se défoulent avec parfois des crocs-en-jambe.

Il faut profiter de cette tribune pour saluer et remercier Robert Dissa de Africable pour avoir posé les jalons de telles trouvailles, à travers des séries de débats télévisés publics, avec comme invités, les responsables des groupes armés signataires de l’Accord pour la paix et la réconciliation, parmi lesquels la star du DNI, en l’occurrence Mossa Ag Attaher.

Oui au dialogue inter-maliens !
Oui au compromis !
Oui au pardon !

Est-il possible de converger vers la paix et la réconciliation sans justice et réparation en amont ?

ISD

Source : Malicanal.com

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez respecter le droit d'auteur