Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Mise en place du Conseil National de la Transition >, dixit Moussa Set Diallo – MALI CANAL
Vous devez respecter le droit d'auteur
Politique

Mise en place du Conseil National de la Transition << Le Colonel Malick Diaw, l’Homme qui peut sauver le soldat Mali >>, dixit Moussa Set Diallo

L’élu communal, Moussa Sey Diallo, dans le souci d’une mise en place rapide et apaisée du Conseil National de Transition, estime que le Colonel Malick Diaw  doit se positionner en rassembleur, afin d’atténuer l’opinion nationale et internationale de la soldatisation de la transition. Selon lui, le Mali a pratiquement brûlé plus de deux mois des dix-huit convenus pour se refaire une réelle santé. Le pays vit une transition qui a créé d’énormes espoirs, mais qui en même temps suscite beaucoup d’inquiétudes.

 

 

Dans un clin d’oeil, l’élu communal, Moussa Set Diallo, a rappelé que les nouvelles autorités sont parvenues a installé un ancien militaire à la tête du pays,  initié une vice-présidence, et ont nommé un Premier ministre, qui a formé sont gouvernement. Elles ont réalisé tout cela sous fond de polémique, mais le peuple dans sa majorité a accepté les faits, malgré les travers.

« D’ailleurs, cela a amené les politiques à prendre juste acte. Les populations sont fatiguées, elles veulent sincèrement en finir avec cette situation de ni guerre ni paix. Les politiques ont compris le jeu trouble des militaires au pouvoir, des manoeuvres qui peuvent fragiliser encore plus la nation. Mais ils savent que s’ils contestent fortement, les citoyens ne verront pas réellement leur bonne foi », a-t-il laissé entendre.

À l’en croire, cela fait que maintenant pour sauver; et la transition, et certainement la démocratie, peut-être même la nation malienne, il faut un Conseil national de transition qui rassemble, qui consacre l’union des coeurs. « Un CNT mal formé fera échouer tout le processus. Il est l’organe qui va réguler, apaiser, et surtout acter la refondation de la nation malienne, le moteur qui cale présentement le fonctionnement du pays. Et cela est dû, d’une part parce que les militaires ne veulent pas passer pour ceux qui ont lâché un camarade, et d’autre part, parce que les politiques veulent avoir l’oeil sur le processus qui va enclencher les réformes, aussi, beaucoup pensent que le CNT, doit être moins militarisé. Alors c’est bloqué », a-t-il estimé.

Pour lui, ce blocage qui menace profondément peut, et doit être décanté par une seule personne, le Colonel Malick Diaw. Ce jeune officier qui a certainement la fibre patriotique peut aujourd’hui sauver notre nation, et insuffler une grande espérance.

Il a estimé que : « si le colonel Diaw choisit aujourd’hui de parrainer un civil à la tête du CNT, il va libérer ses frères militaires d’un engagement certain, et permettra une mise en place rapide et apaisée de l’organe de veille et de réformes populaires. Il se positionnera en rassembleur, et deviendra le grand patron de fait. Ainsi, il sera des militaires au sein de l’organe, et le relais du CNT auprès des officiers. Surtout, atténuera à l’endroit de l’opinion internationale la soldatisation de la transition. Un élément qui donnera sûrement plus d’attention et de respect au Mali, et élèvera à coup sûr les autorités actuelles ».

Avant de terminer, il a déclaré qu’un Colonel Diaw, Premier Vice-président du Conseil National de la Transition, est une sentinelle sûre, un trait d’union certain, et surtout une marque de rassemblement pour un Mali d’espoir.

Aïssétou Cissé

Source : LE COMBAT

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *