Vous devez respecter le droit d'auteur
Société

Mise en œuvre de RAMU: le financement au cœur d’une étude

Le financement du Régime d’assurance maladie Universelle (RAMU) était au cœur d’une étude réalisée par le cabinet ‘’SEVARI Group’’ dont les résultats ont été présentés le vendredi dernier aux experts pour validation. C’était au cours d’un atelier soutenu par l’ONG Save The Children, à la Maison des Aînés de Bamako.

Les dépenses de santé augmentent d’année en année. De toutes les sources de financement, les ménages contribuent le plus au financement de la santé avec au moins 50% des dépenses totales de santé. En raison de l’importance des dépenses de santé sur les ménages, et en raison du contexte économique de plus en plus difficile pour les pays en développement, le Gouvernement, en collaboration avec ses partenaires au développement et les autres acteurs de la santé, a mis en place de nombreux mécanismes alternatifs de financement de la santé.

Ainsi, il y a près d’un an, l’Assemblée nationale adoptait la loi portant institution du Régime d’Assurance Maladie Universelle (RAMU). Son opérationnalisation est confiée à la Caisse nationale d’assurance maladie CANAM. Lors de son dernier Conseil d’administration, la CANAM s’est fixé 2021 pour le démarrage effectif de ce régime qui concerna 15 millions de Maliens. Toutefois, à ce jour, aucune source de financement concrète n’a été identifiée pour l’effectivité de ce service tant attendu pour augmenter le taux de fréquentation des centres sanitaires et réduire le poids financier des ménages.

La problématique était au cœur d’une étude réalisée par ‘’SEVARI Group’’ dont les résultats ont a été présentés aux experts pour validation. Son objectif était d’identifier des sources de financement de l’État, tout en proposant une articulation cohérente entre les différents mécanismes de financement et d’organisation pour une meilleure application de la couverture maladie universelle au Mali. C’était à la demande du Groupe d’experts chargé d’animer les travaux et de produire les instruments nécessaires à l’instauration de la Couverture maladie universelle.
Sans les sources de financement pérennes, la seule volonté politique ne pourra pas bouger les lignes. Or, le RAMU est un dispositif important de la Couverture maladie universelle en faveur de laquelle le Mali s’est engagé.

Par Sikou BAH

Source infomatin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *