Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Ministère des Maliens de l’Extérieur : le nouveau ministre dévoile se fixe un cap – MALI CANAL
Politique

Ministère des Maliens de l’Extérieur : le nouveau ministre dévoile se fixe un cap

Propulsé au département des Maliens de l’Extérieur au bout d’un contrat bien rempli dans la réélection d’IBK, l’Honorable Yaya Sangaré a officiellement échangé l’écharpe de député contre le portefeuille ministériel, la semaine dernière, lors d’une cérémonie de passation de riche en solennité. L’événement s’est déroulé dans les locaux du département, en présence du personnel ainsi que du ministre sortant, Abdrahmane Sylla. Aux élogieux mots de bienvenue de son prédécesseur, le nouvel occupant des lieux a répondu par la reconnaissance d’un labeur assez remarquable pour contribuer à enrichir le bilan du président IBK : promotion, protection et assistance des compatriotes en dehors du pays, leur insertion dans le circuit économique national, entre autres. Autant d’acquis que le jeune successeur de Sylla promet de préserver dans l’accomplissement des missions qui lui sont assignées.

Et quoique les défis et obstacles à surmonter relèvent d’une gageure, le nouveau ministre n’entend point s’y prendre avec moins d’ardeur à la tâche. Le chemin à parcourir ne sera pas une sinécure, a-t-il prévenu, en exhortant le personnel à y mettre du sien et à inscrire son action dans la vision des hautes autorités pour le secteur. Pour l’atteinte des objectifs qu’il s’est fixé la «transparence, la bonne gouvernance et la performance» serviront de principes directeurs pour la mise en route d’une politique ambitieuse, soutenue par «une bonne coordination et un bon suivi des mesures et décisions». Travail  d’équipe et synergie d’actions constituent les créneaux indispensables pour ce faire, a-t-il insisté, en s’engageant à faire face aux besoins de protection et de valorisation de la diaspora malienne sur les chantiers suivants : accès aux documents administratif, amélioration de leurs rapports avec les représentions diplomatiques ainsi que des conditions de départ, de séjour et de retour de certains compatriotes à l’extérieur, négociations et applications de certains accords et traités internationaux impactant la vie des Maliens vivant à l’extérieur.

La complexité de la tâche requiert, aux yeux de Yaya Sangaré, «un sens du devoir patriotique auquel il a exhorté ses nouveaux collaborateurs en les assurant de créer les conditions d’ouverture et de souplesse nécessaires pour leur contribution à l’édification d’un Mali où tous les citoyens seront traités avec dignité où qu’ils résident.

A Keïta

Source: Le Témoin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez respecter le droit d'auteur