Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Massacres d’Ogossagou au Mali : arrestation de plusieurs criminels présumés – MALI CANAL
Politique URGENT

Massacres d’Ogossagou au Mali : arrestation de plusieurs criminels présumés

Deux jours après le départ du détachement militaire déployé à Ogossagou, à la suite des massacres du 23 mars 2019, ce village situé à une vingtaine de km de Bankass, dans la région de Mopti, se réveillait encore dans le sang le 14 février 2020, avec l’exécution sommaire d’une trentaine de personnes, dont des femmes enceintes et des enfants. Une enquête judiciaire est ouverte.

Des investigations sont en cours pour identifier et traduire devant la justice les personnes se donnant le spectacle avec les restes humains dans une vidéo qui circulent sur les réseaux sociaux. Hélas, le crime est déjà consommé.
Trop de morts. Trop c’est trop. A l’image de 2019, l’année 2020 commence sur une note de désespoir et d’incertitude. Des hommes sans loi ni foi se sont d’abord emparé de cette localité, avant de commettre l’acte ignoble. Puis, les assaillants non encore identifiés ont incendié les habitations et décimé des bétails.

C’est la 2è fois en moins d’un an que les rescapés du massacre du 23 mars 2019 qui pleuraient jour et nuit leurs 160 morts sont plongés dans le désespoir. Sous le choc, le village est au bord du déclin. Suite à cet acte barbare assimilable à des crimes contre l’humanité, le procureur du pôle judiciaire spécialisé de lutte contre le terrorisme et la criminalité transnationale organisée, Samba Cissoko, a ouvert une enquête judiciaire qui a abouti à l’arrestation de présumés auteurs et procédé à l’ouverture d’une information judiciaire qui suit son cours avec l’identification des autres personnes impliquées dans la perpétration de cette ignoble tragédie.

Le but final est de rechercher, de poursuivre et juger toute personne ayant pris une part quelconque dans ce crime odieux et crapuleux. D’ores et déjà, des investigations sont en cours pour identifier et traduire devant la justice les personnes se donnant le spectacle avec les restes humains dans une vidéo qui circulent sur les réseaux sociaux. Loin de peindre en noir les visites d’assistance des autorités aux survivants d’Ogossagou et l’action publique déclenchée, toutes les dispositions devraient être mises en œuvre pour assurer la relève des FAMa pour sécuriser le village. Les bourreaux n’ont jamais été loin. La nature a horreur du vide, dit-on. Ces mécréants ont profité de ce vide pour frapper encore fort les pauvres citoyens d’Ogossagou, le martyr.
Jean Goïta

source : la lettre du peuple

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez respecter le droit d'auteur