Vous devez respecter le droit d'auteur
Politique

Marches et multiples préavis de grèves des syndicats : le gouvernement étouffé 10 jours à peine après sa mise en place

Ces dernières années, l’ébullition au niveau du front social n’a pas connu de répit hormis la période comprise entre le Coup d’Etat et la nomination du Premier ministre. De la marche des femmes pour protester contre la violation de la loi 052 lors de la nomination du Gouvernement à celle des administrateurs civils, le front social semble décidé à reprendre les hostilités avec le Gouvernement. À partir de la semaine prochaine déjà le personnel de l’Hôpital Gabriel Touré s’apprête à observer une grève de 72 heures.

Le Gouvernement Moctar OUANE est décidément mal parti en raison des multiples marches et les préavis de grèves déposés sur sa table. Le ministre du travail s’attendait à tout sauf à   ce réveil des syndicats à lui couper le souffle. Si en moins de deux semaines après leur prise de fonction les membres du Gouvernement sont encore au stade de ‘’prise de contact ‘’ et le Président dans les ‘’ audiences’’, les syndicats   brandissent les doléances en souffrance.  Au niveau de l’Hôpital Gabriel TOURE, le comité syndical projette une grève de 72 heures du 20 au 22 octobre. Le comité syndical revendique la satisfaction de 13 points parmi les lesquels, le paiement intégral et sans délai à l’INPS des arriérés de reversements de quote-part (de l’AMO, des allocations familiales.) pour le personnel contractuel ; la nomination d’un régisseur de recette au niveau du bureau des entrées dont le poste est vacant depuis un an. Le personnel de l’hôpital Gabriel Touré revendique d’Assainir et d’aménager la devanture et les alentours immédiats de l’hôpital afin de rendre fluide la circulation et l’accès facile des patients à l’hôpital.

L’aménagement des systèmes d’évacuation des eaux usées et d’écoulement et le renforcement de l’hygiène dans la cour, les salles d’hospitalisation ; les locaux de prise en charge des patients et de travail du personnel fait également partie des revendications. En plus de ces agents de santé ; le Syndicat National des Agents des Collectivités Territoriales projette une grève   de 7 jours dans deux semaines. Comme pour asphyxier le Gouvernement, un autre syndicat a déposé son préavis de grève hier jeudi 15 octobre 2020 sur la table du Gouvernement.

‘’Le Bureau central du SYLTAE et le Syndicat des travailleurs du Ministère des Maliens de I’Extérieur et de l’Intégration africaine (STMMEIA) décident d’observer une grève de cent quarante-quatre (144) heures allant, du lundi 09 au lundi 16 novembre 2020’’.

La grève n’aura cependant pas lieu si les revendications   sont satisfaites. Il s’agit entre autres de l’examen et de l’adoption du projet de Statut du corps diplomatique ; la relecture du Décret n°96-044/P-RM du 08 février 1996 fixant les avantages accordés au personnel diplomatique, administratif et technique dans les missions diplomatiques et consulaires du Mali…

Le ministre Me Harouna TOUREH a « du pain sur la planche ».  Le seul bémol dans cette histoire est que selon plusieurs observateurs, les syndicats ont mal choisi le moment. Cela s’explique par le fait que les caisses semblent encore vides pour satisfaire simultanément toutes les Prétentions financières des différentes revendications qui se chiffrent à plusieurs milliards de FCFA.

Mahamane Touré

Source : Nouvel Horizon

 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *