Vous devez respecter le droit d'auteur
Politique

Malick Coulibaly et la lutte contre les délinquants financiers : Le camp présidentiel menace de saboter les actions d’IBK !

De sources proches de Koulouba , les dernières arrestations de présumés délinquants financiers par le Pôle économique, ont déclenché une réelle hystérie dans le camp présidentiel, car, la plupart des personnes arrêtées, y sont directement issues. Cette vague d’arrestations que les partisans d’IBK imputent clairement au Ministre de la Justice, Malick Coulibaly, tout en allant jusqu’à y voir « un désir de vengeance », menacent de boycotter toutes les actions d’IBK en guise de représailles.
Depuis l’incarcération du tonitruant Bakary Togola, président de l’Apcam, jusqu’à l’arrestation du très contesté Adama Sangaré, Maire du District de Bamako, le vent violent de la lutte contre la corruption et la délinquance financière, n’a plus cessé de souffler au Mali.
A cet effet, de vives tractations ont même, à maintes reprises, eu lieu dans de hautes sphères du pouvoir, en vue de planifier un éventuel limogeage du Ministre de la justice, Malick Coulibaly, principal déclencheur de la croisade anti-corruption. Les tractations sécrètes ayant échoué à chasser pour l’instant Malick Coulibaly de ses fonctions, les caciques du régime, en guise de représailles, menacent de boycotter ou même saboter les actions du d’Ibrahim Boubacar Kéita jusqu’à ce qu’il coopère en faveur du départ du Ministre Malick.
Pis, les propos du locataire de Koulouba, consistant à faire entendre qu’il ne soutiendrait ou protégerait personne contre les griffes de la justice, ont instantanément conduit nombreux de ses alliés de la majorité présidentielle à vite « prendre des précautions » pour se tenir à l’écart de tout soupçon susceptible de les livrer entre les mains de la loi. Parmi ces alliés, un clan de partisans réfractaires s’est néanmoins constitué pour poursuivre le combat contre le Garde des Sceaux. Ces alliés récalcitrants, parmi qui, certains sont fortement soupçonnés de détournements, ne comptent pas reculer devant la ténacité d’IBK de vaille que vaille garder le Ministre Malick à son poste. Manifestement, c’est désormais une nouvelle croisade contre la croisade de Malick. Du côté du Ministère de la Justice, l’on affirme « travailler en toute sérénité pour continuer de mériter la confiance du Président IBK et assainir le secteur de la justice et les finances publiques pour le bonheur des maliens ».
Voulant se protéger contre toutes mauvaises surprises, des alliés corrompus de la majorité présidentielle, restent déterminés à faire partir le Ministre Malick et le Procureur Kassogué.

Moulaye Diop

Source lepoint

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *