Vous devez respecter le droit d'auteur
Politique

Mali: Le président malien a exhorté sa population à soutenir les troupes étrangères

Le président malien a exhorté les citoyens à soutenir les troupes étrangères qui luttent pour contenir une insurrection islamiste qui, selon lui, menace l’existence du pays après des manifestations contre la présence des forces françaises dans ce pays .

« Ces troupes étrangères sont ici parce que nous leur avons demandé de le faire, car nous avons besoin de leur aide », a déclaré samedi Ibrahim Boubacar Keita dans un communiqué diffusé sur ORTM.

Cette déclaration intervient moins d’une semaine après la mort de 13 soldats français dans un accident impliquant deux hélicoptères au cours d’une opération contre des militants islamistes dans le nord du Mali. Après l’une des pires pertes en vies humaines pour les forces armées françaises en trois décennies, des manifestants ont défilé dans la capitale, Bamako, pour demander à la France de retirer ses forces.

« Le Mali est en guerre, notre unité est en jeu », a déclaré Keita. La guerre «tue nos civils et nos soldats, Maliens et étrangers, qui sont là pour nous aider. Nous n’avons aucune raison de mordre la main de ceux qui tendent la main. »

Les troupes françaises sont entrées au Mali en 2013, repoussant une alliance de rebelles séparatistes touaregs et de militants liés à Al-Qaïda qui avaient pris le contrôle du nord du pays. La violence des affiliés d’Al-Qaïda et de l’État islamique est en augmentation et se propage au sud de la région centrale plus peuplée du Mali et traverse les frontières avec le Niger et le Burkina Faso.

Les soldats français opèrent aux côtés d’une mission de maintien de la paix des Nations Unies de 15 000 personnes, que l’ONU a qualifiée de sa plus dangereuse à l’échelle mondiale. La France et les Nations Unies sont profondément impopulaires parmi les Maliens qui les considèrent comme incapables de fournir une protection adéquate.

Près de 600 civils ont été tués au cours des six premiers mois de cette année, selon Acled, un groupe qui collecte et analyse des données sur les conflits et est en partie financé par le Département d’État américain. Ce mois-ci, un membre du groupe État islamique a déclaré avoir tué près de 100 soldats maliens lors de deux attaques distinctes.

Nous devrions être «humbles et reconnaissants» envers ceux qui sont au Mali pour aider, a déclaré Keita, 74 ans, dans son discours.

Source intellivoire.net

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *