Vous devez respecter le droit d'auteur
Actualité Société

Mali : Le départ des troupes françaises à nouveau réclamé

Le vendredi 10 janvier, les militants du mouvement ‘’Yèrèwolo débout sur les remparts’’, les populations, des honorables députés, dont le président du parti SADI, Dr Oumar Mariko, les associations et différents regroupements anti-politique française au Mali, s’étaient retrouvés au Monument de l’Indépendance. Organisée par les membres de ‘’Yèrèwolo débout sur les remparts’’, la manifestation consistait à réclamer le départ de la France au Mali. Pour la circonstance, le porte-parole dudit mouvement, Adama Ben Diarra, a donné plus de détails sur la question.

« À bas la France » ; « À bas l’impérialisme français en Afrique » ; « À bas le néocolonialisme français » ; « Dégage la France » ; « stop au génocide de la France au Mali » ; « non à la France et alliés » ; « À bas la France dans son complot contre le Mali » ; « Salif Keita a raison » ; « coopération entre Mali-Russie » ; « IBK ‘’dèssèra’’( IBK ne peut plus ) », étaient entre autres slogans à l’honneur sur le Boulevard de l’Indépendance qui était plein à craquer le vendredi dernier dans l’après-midi.

Hommes comme femmes, venus de différents quartiers de Bamako, de la France et des États-Unis, ont dit « non » à la politique africaine de la France au Mali et demandé le départ des forces étrangères de leur pays.

Adama Ben Diarra, porte-parole du mouvement Yèrèwolo, a saisi cette occasion pour critiquer le chef d’État malien qu’il accuse d’être au service de la France : « Nous avions pensé que IBK était à Koulouba pour servir les Maliens, mais nous nous rendons compte qu’il est à Koulouba pour servir la France ». À l’en croire, le départ de la France du Mali aura comme effet immédiat celui du président de la République. Il finit par rassurer que le Mali sera libéré de la tutelle de la France.

Pour sa part, l’honorable Oumar Mariko a soutenu qu’IBK détient la nationalité française et aide Emmanuel Macron à « détruire » le Mali. « Nous ne devons pas nous sous-estimer, nous demandons à Barkhane de quitter le Mali», a entonné le président du parti SADI.

Au sujet de la France, Mariko ne mâche pas ses mots : « Nous ne demandons que le départ de la France et de ses troupes ». Aussi, soutient-il, « il faut que la Minusma sorte de la domination française ».

Selon la générale Bara amazone, une malienne venue de la France, aucun militaire africain ne se trouve en France ou en Europe sous prétexte de sécuriser les populations. « Emmanuel Macron doit arrêter sa politique d’Autruche au Mali. Il faut que la France arrête d’avoir la mainmise sur l’économie africaine. C’est elle qui est derrière la mauvaise gouvernance en Afrique », s’indigna-t-elle. Sous une immense joie et d’ovation, elle termine ses propos en ces termes : « Il est temps que l’Afrique sorte de cette rote, elle est riche en sous-sols, mais dominée par des pays pauvres en sous-sol. Cela doit s’arrêter ».

Mamadou Diarra

LE PAYS

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *