Vous devez respecter le droit d'auteur
Economie

Mali-Lait: La qualité du produit de plus en plus décriée

Autrefois, le lait frais de Malilait était le plus prisé des produits laitiers sur le marché local à tel point que son nom était entré dans les dictons.  Ce produit emblématique de l’industrie alimentaire du pays est aujourd’hui l’ombre de son passé. Plus personne ne raconte encore l’histoire humoristique du villageois qui ne retient de Bamako que ‘’Bourou ni Malilait’’ (pain et Malilait).

Les raisons de la chute du lait frais de Malilait sont nombreuses, mais ce qui doit retenir l’attention est la détérioration de la qualité du produit. Du temps où l’usine de lait dominait le marché malien, tous les consommateurs se réjouissaient du goût naturel du lait frais collecté auprès des producteurs qui ne trichaient pas sur la pureté du lait produit par leurs bovins.

Le lait frais vendu en sachets plastiques blancs faisait le bonheur des Maliens et surtout les enfants qui en raffolaient. Conservé ou pas dans des frigos et réfrigérateurs,  Malilait était en vente dans toutes les boutiques de la ville. Cette période de gloire du lait frais de Malilait n’était pas fameuse pourtant en matière de fourniture d’électricité, mais Malilait se conservait bien et était accessible à la population dans tous les quartiers de la capitale.

Que reste-t-il de bon à ce produit phare de l’industrie alimentaire du Mali? Pas grand-chose, puisque les gens se plaignent constamment de la qualité de Malilait. Son goût n’est plus celui du bon lait frais qui concurrençait la vente direct du lait des éleveurs. Plusieurs personnes en prenaient au petit-déjeuner au lieu du lait en poudre qui n’a pas le goût authentique du lait recherché par les Maliens voulant consommer « bio ».

Autre problème, le lait frais de Malilait se dégrade très rapidement de nos jours. Cette dégradation rapide est à ne pas mettre sur le compte du manque de froids, et elle est responsable de beaucoup de malentendus entre clients et revendeurs. Au bout de quelques heures, le lait se décompose rapidement, un constat que des clients ont fait en passant la mauvaise expérience de boire du lait avarié.

Plus le temps passe, le sachet  de Malilait se gonfle, rendant visible une avarie qui a commencé bien longtemps. Résultat, les consommateurs se détournent de Malilait qui est presque méconnu des enfants. Il n’est plus question d’avoir l’emblématique sachet de lait dans le sac des écoliers bien qu’il ait été le goûter favori des petits. La concurrence a fini par achever le produit Malilait dont on ne parle plus même en publicité. A qui la faute ? Un doigt accusateur est pointé sur les responsables actuels qui ont carrément abandonné d’y prendre soin.

Nous y reviendrons !

A.D

Source la sirene

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *